Table des matières

BASES DE LA MÉDECINE ALTERNATIVE

Extrait du site : oda-ma.ch

1 Introduction 2
2 Conception de l’être humain 2 2.1 La conception de l’être humain autrefois et aujourd’hui 2 2.2 Médecine alternative : l’unité́ du corps, de l’âme et de l’esprit 2 2.3 Unicité́ et individualité́ 3 2.4 L’être humain dans le monde et dans son environnement 3
3 Compréhension fondamentale de la santé et de la maladie 3 3.1 Perception subjective de la santé et de la maladie 3-4 3.2 La santé et la maladie sont les pôles d’un continuum 4 3.3 La santé et l’intégrité́ physique 4 3.4 La santé est préservée par des processus d’autorégulation 4 4 Concept médical holistique global 4 4.1 A diagnostics individuels, thérapies individuelles 5 4.2 L’être humain comme partie de la nature 5 4.3 Traitement et prévention 5 4.4 Méthodes et remèdes 5

5 Compréhension du processus thérapeutique 5 5.1 La médecine alternative renforce l’autorégulation 5 5.2 La médecine alternative soutient les processus individuels 5-6 5.3 Le diagnostic en médecine alternative se réfère à la santé 6 5.4 La médecine alternative est durable 6 5.5 Les processus thérapeutiques sont aussi des processus relationnels 6 6 L’éthique dans la médecine alternative 6

7 Délimitations dans le domaine de la santé 7 7.1 Médecine alternative et médecine classique 7 7.2 Médecine alternative et thérapies complémentaires 7 8 Limites de la médecine alternative 8

1

   

1 INTRODUCTION

Ce document a pour but de donner un visage à la médecine alternative et de montrer, en

dépit de la diversité́ des disciplines1, les bases qui nous unissent. Dans le cadre de la règlementation professionnelle en cours, il doit définir les critères auxquels les différentes disciplines de la médecine alternative doivent correspondre pour être reconnues comme telles. Aux personnes extérieures, le document doit en outre démontrer ce qu’est la médecine alternative et où se trouvent les points de contact et les délimitations par rapport à la médecine classique et aux thérapies complémentaires.

2 CONCEPTION DE L’ÊTRE HUMAIN

2.1 La conception de l’être humain autrefois et aujourd’hui

Chaque système médical, chaque démarche thérapeutique se base sur une représentation déterminée de l’être humain, même si cela n’est pas explicitement dit. Dans les anciennes cultures, on vivait en croyant à un lien entre l’existence sur terre et l’existence dans l’au- delà et à l’omniprésence d’un monde des dieux et des esprits. Coups du destin, maladies et mort, tout comme le bon- heur et le succès étaient le fait d’êtres tout puissants, avec lesquels il fallait se réconcilier en cas de maladie.

À l’heure actuelle, c’est une conception de l’être humain naturo-scientifique et matérielle qui détermine les idées concernant la santé, la maladie et la guérison. La supposition que les maladies sont le fruit d’un dysfonctionnement des cellules du corps fait toujours partie des bases de la médecine classique. On tient certes de plus en plus compte du rôle que joue la psyché dans le cadre de l’ap- parition des maladies ou de la guérison réussie, mais on continue de reprocher à la médecine scientifique de traiter seulement les organes malades et des symptômes isolés au lieu de l’être humain dans son ensemble.

2.2 Médecine alternative : l’unité du corps, de l’âme et de l’esprit

Les systèmes de médecine traditionnels et donc la médecine alternative partagent par contre une conception du monde et de l’être humain qui va plus loin que les aspects matériels perceptibles par les sciences naturelles. L’être humain est compris comme un être qui pense, sent et agit. Il vit des impressions physiques, psychiques et spirituelles qui, chacune individuellement ou ensemble, peuvent avoir un effet favorisant la maladie ou la santé. Dans le cadre du traitement de médecine alternative, il faut donc tenir compte de chacun de ces aspects. Une particularité de la médecine alternative est le fait d’inclure l’état énergétique de l’être humain que chacune des disciplines décrit de manière individuelle.

1 Actuellement : Ayurveda, Homéopathie, Médecine traditionnelle chinoise, Médecine naturelle traditionnelle européenne.

2

   

2.3 Unicité et individualité

Chaque être humain est unique dans sa personnalité et son organisme. Par conséquent, l’événement maladie et la manière de le vivre sont toujours individuels. C’est la raison pour laquelle la médecine alternative recherche une procédure axée sur les patients et sur l’événement maladie individuel. Elle traite l’individu malade et non pas une pathologie déterminée.

2.4 L’être humain dans le monde et dans son environnement

L’être humain fait partie de la nature. Il est enchâssé dans un environnement social et écologique. S’il est influencé physiquement, mentalement et spirituellement par son environnement, il exerce à son tour une influence sur la nature et son environnement social. Si l’on veut comprendre l’apparition d’une maladie et offrir un traitement curatif, ces interactions doivent être prises en considération. Traiter un individu par la médecine alternative c’est aussi prendre en compte son environne- ment et ses relations. Il s’agit là d’un aspect important de la globalité visée.

3 COMPRÉHENSION FONDAMENTALE DE LA SANTÉ ET DE LA MALADIE

Les systèmes vivants se caractérisent par leur capacité d’apprentissage, leur complexité et donc par des réactions pas toujours prévisibles. Même de petits changements peuvent déboucher sur des évolutions très différentes. La médecine alternative utilise ce savoir et accepte que l’apparition de la maladie et le recouvrement de la santé soient certes prévisibles sous forme de moyennes statistiques, mais pas individuellement pour chaque patient et patiente.

Pour la médecine alternative, les modifications de l’état de santé sont connectées à un principe ordonnateur et dirigeant. Dans les différentes disciplines, celui-ci est appelé énergie, force de vie, prana ou Qi. En tant que principe, il doit être compris, au sens de la salutogenèse, comme élément créateur; en tant qu’énergie, il doit être compris comme élément ayant un effet fonctionnel sur tout processus de vie.

Les différentes disciplines décrivent dans leur jargon comment ce principe directeur peut être perturbé ou stimulé et quels en sont les effets sur l’être humain. Ce savoir empirique est un aspect fondamental de la compréhension de la santé, de la maladie et de la guérison dans la médecine alternative.

3.1 Perception subjective de la santé et de la maladie

Tout être humain veut être heureux et essaye d’éviter la souffrance. La souffrance, la maladie et la mort font toutefois partie intégrante de la vie humaine. La manière avec laquelle l’être humain aborde la vie, la souffrance, la douleur et la mort dépend dans quelle mesure il vit son existence comme étant compréhensible et utile et dans quelle mesure il a le sentiment de pouvoir l’influencer.

3

   

La salutogenèse décrit cette qualité comme sentiment de cohérence (compréhensibilité, influençabilité, utilité). Celui qui ne se sent pas démuni et impuissant dans des situations difficiles peut mobiliser ses ressources afin de préserver son bien-être et son bonheur. Il aura de meilleures chances de rester en bonne santé ou de se rétablir.

La médecine alternative comprend l’expérience subjective de la santé et de la maladie comme un élément constamment en mouvement qui est individuellement variable. Le traitement de médecine alternative aborde ce sentiment individuel et variable.

3.2 La santé et la maladie sont les pôles d’un continuum

Dans le sentiment subjectif, la santé et la maladie ne peuvent pas être clairement délimitées. Ce ne sont pas des états statiques, mais des processus évolutifs et dynamiques qui s’entremêlent de manière fluide. Comme pôles, on peut s’imaginer d’un côté le sentiment d’une santé totale et de l’autre côté la réalité de la mort.

3.3 La santé et l’intégrité physique

En médecine alternative, la protection de l’intégrité physique est importante. Dans la mesure du possible, elle doit être préservée.

3.4 La santé est préservée par des processus d’autorégulation

La vie humaine oscille entre choix et adaptation de la vie. Cela demande un ajustement permanent de l’ensemble de l’organisme global afin de préserver ou de rétablir la santé. La santé se manifeste aussi dans la capacité de l’être humain d’aborder une certaine situation de manière adaptée et utile. Par adaptée et utile, nous entendons des réactions qui permettent de dé- velopper sa propre vie et la vie commune et qui la maintiennent au plus haut niveau possible.

4 CONCEPT MÉDICAL HOLISTIQUE GLOBAL

La condition pour une discipline autonome de la médecine alternative est le fait de disposer d’un concept médical global. Dans les diagnostics et les thérapies, celui-ci doit englober le corps, la psyché et l’esprit de l’individu avec son environnement. Le concept médical doit pouvoir offrir pour toutes les classes d’âge des remèdes et des traitements curatifs tant pour des maladies aiguës que chroniques.

La médecine alternative sait que les problèmes ne doivent pas obligatoirement résider là où ils sont apparus. Une intervention isolée sur un organe malade, sans garder à l’esprit l’ensemble du système, peut avoir des conséquences négatives pour l’organisme. Tout comme influencer positivement un niveau peut générer des réactions positives à d’autres niveaux. Des recherches en sciences naturelles confirment cette expérience. Les traitements de médecine alternative visent toujours à améliorer le fonctionnement de l’ensemble du système.

4

   

4.1 A diagnostics individuels, thérapies individuelles

L’établissement d’anamnèses individualisées et de diagnostics différentiels se fait sur la base de la doctrine des différentes disciplines. Dans la pose du diagnostic, la perception sensorielle joue un rôle essentiel. D’autres procédures de diagnostic modernes peuvent être utilisées en complément.

L’état physique de l’individu n’est ainsi jamais évalué seul. Son état psychique, spirituel et énergé- tique est toujours aussi inclus dans l’évaluation.
Un concept thérapeutique individuel est établi pour chaque patient et patiente. Concept qui peut être adapté et affiné au cours du traitement. Dans le choix de la thérapie et des remèdes, il est tenu compte aussi bien des interdépendances entre le physique, le psychisme et l’esprit que de l’environnement social.

4.2 L’être humain comme partie de la nature

Les cycles naturels et les forces vives de la nature ont une influence sur l’organisme de l’individu. Ils trouvent leur expression dans le diagnostic et le concept de la thérapie. Des aspects comme l’âge, la phase de la vie, les cycles de la maladie et la vitalité du métabolisme sont inclus dans les diagnostics et les pronostics.

4.3 Traitement et prévention

Le traitement renforce les capacités de l’individu, sa compétence en santé et son autonomie. Les traitements de la médecine alternative n’ont donc pas seulement un but curatif et/ou palliatif, mais visent aussi un aspect préventif axé sur le développement et l’épanouissement.

4.4 Méthodes et remèdes

Un système global de médecine alternative englobe aussi toujours un ensemble de

remèdes qui y sont attribués2 et/ou des mesures thérapeutiques invasives et/ou des mesures de thérapie physique et/ou des appareils techniques ayant un effet thérapeutique. Il comporte des approches thérapeutiques appropriées à chaque cas.

5 COMPRÉHENSION DU PROCESSUS THÉRAPEUTIQUE

5.1 La médecine alternative renforce l’autorégulation

Conformément à la compréhension fondamentale de la maladie et de la santé, la thérapie entend soutenir le potentiel de régulation individuel du patient et de la patiente. Elle souhaite en plus offrir de nouvelles possibilités permettant au patient et à la patiente de se rapprocher du «pôle de la santé» en tenant compte de sa constitution individuelle.

5.2 La médecine alternative soutient les processus individuels

La médecine alternative soutient les processus permettant de préserver la santé ou les processus de guérison. Le traitement du système (le patient et la patiente dans son environnement) prime sur le traitement de certains dysfonctionnements organiques

5

   

(maladie) et devient ainsi le centre de l’action thérapeutique. C’est une personne dans son ensemble qui est traitée et non une maladie.

2 Les remèdes au sens de ce document sont des remèdes enregistrés par Swissmedic ainsi que des médicaments de médecine alternative attribués au système global de médecine alternative.

5.3 Le diagnostic en médecine alternative se réfère à la santé

Chaque individu exprime sa souffrance par des symptômes physiques, psychiques, spirituels et sociaux qui lui sont propres. Cette expression individuelle, prise dans son ensemble, constitue la base du diagnostic en médecine alternative. En plus de l’expertise par la discipline appliquée (y compris la description des prédispositions et des points faibles), ce sont le ressenti subjectif de la maladie (sentiment) du patient et de la patiente et son schéma de réaction qui sont importants pour la thérapie. Dans les différentes disciplines de la médecine alternative, la procédure diagnostique et l’approche thérapeutique sont différentes. Elles partagent toutefois le même principe : la considération de l’individu dans sa globalité à tous les niveaux.

5.4 La médecine alternative est durable

Chaque traitement de médecine alternative vise non seulement à rétablir la santé, mais aussi à harmoniser l’ensemble de l’organisme et par conséquent à le renforcer. Les maladies traitées avec succès laissent des traces à différents niveaux et contribuent ainsi à une plus grande stabilité de la santé dans le futur. Les expériences que les patients collectent au cours du processus thérapeutique, leur permettront à l’avenir de réagir plus tôt et mieux à titre préventif. Dans le cas idéal, de nouvelles maladies pourront être ainsi évitées; l’effet sur la santé est durable.

5.5 Les processus thérapeutiques sont aussi des processus relationnels

La thérapie est aussi une rencontre directe entre des individus qui s’influencent mutuellement. Les résonances et les interactions qui en résultent se passent à différents niveaux conscients et in- conscients. Une influence positive sur le processus thérapeutique dépend largement de la qualité de ces interactions.

6 L’ÉTHIQUE DANS LA MÉDECINE ALTERNATIVE

La dignité et l’intégrité d’une personne priment toujours dans une action thérapeutique. Les praticiens de la médecine alternative respectent le droit à l’autodétermination et dans la foulée la volonté et les décisions des patients. Ils les aident au mieux de leurs connaissances et conscience. Les praticiens de la médecine alternative respectent les limites des méthodes curatives appliquées et leurs propres limites professionnelles et personnelles. Ils n’appliquent que des méthodes et des procédures qu’ils maîtrisent et qu’ils peuvent appliquer légalement. Ils s’engagent notamment à ne faire aucune promesse de guérison. Ils sont soumis au secret professionnel et à la protection des données des patients. Ils respectent le travail des autres spécialistes et travaillent pour le bien des patients avec d’autres prestataires du système de santé si nécessaire.

6

   

7 DÉLIMITATIONS DANS LE DOMAINE DE LA SANTÉ

7.1 Médecine alternative et médecine classique

Approche globale

Les traitements de médecine alternative visent toujours à améliorer la fonction de

l’ensemble du système. La formulation complète est disponible sous le point 4, 2ème paragraphe.

Prise en compte de la constitution

Une particularité de la médecine alternative est le fait de prendre en compte la constitution de l’être humain. La compréhension des schémas de fonction constitutionnelle individuelle est utilisée tant pour le diagnostic que pour la thérapie.

Procédure individuelle

Le traitement se base sur l’anamnèse individuelle et peut être différente pour plusieurs patients qui, selon le diagnostic de médecine classique, souffrent de la même maladie. La formulation com- plète est disponible sous le point 4.1.

Guérir au lieu de traiter des symptômes

La médecine alternative est également en mesure d’atténuer rapidement des troubles aigus. Afin d’obtenir toutefois une amélioration durable dans le cadre de maladies qui existent depuis long- temps, il faut du temps. La santé de l’organisme global du patient et de la patiente s’améliore ainsi à long terme et le traitement ne soulage pas un organe au détriment d’un autre.

Intégrité physique

L’intégrité physique est très importante pour la médecine alternative. La formulation complète est disponible sous le point 3.

Les connaissances obtenues par l’expérience et les connaissances de sciences naturelles

Des décennies d’expériences de médecines naturelles en matière du déroulement des maladies et des guérisons coexistent aujourd’hui avec des nouvelles connaissances médicales.

Régulièrement, il a été démontré que les explications et approches médicales les plus récentes étaient dépassées après 10 ou 20 ans. On en concluait que les processus complexes de la vie ne peuvent pas uniquement s’expliquer par les sciences naturelles.
Le traitement de médecine alternative ne se base pas sur des statistiques ou sur des moyennes ou majorités, mais toujours sur la réaction individuelle du patient concerné et de la patiente concer- née. La médecine alternative se base sur ses connaissances médicales obtenues par l’expérience et considère les connaissances des sciences naturelles et humaines comme effets supplémen- taires pour sa compréhension médicale et thérapeutique.

7

   

7.2 Médecine alternative et thérapies complémentaires

Concept médical global

Les disciplines de la médecine alternative sont des systèmes médicaux globaux avec leurs propres méthodes de diagnostic et de traitement. Elles ont leur propre histoire, leur propre tradition, leur propre modèle de théorie et des principes y relatifs.

Elles sont en mesure d’influencer positivement, d’atténuer ou de guérir des maladies et troubles psychiques, mentaux et physiques aigus et chroniques. Les disciplines de la médecine alternative ne permettent non seulement d’obtenir un changement en cas de maladies chroniques, mais peuvent également déclencher une réaction de guérison rapide en cas de troubles aigus.

Remise de remèdes et application de procédures de médecine alternative

Les disciplines travaillent avec leurs propres procédures et préparations médicales.

Les cabinets de médecine alternative comme premier recours

Avec leur concept médical global proposant une offre de diagnostic et de traitement détaillée, les disciplines de la médecine alternative se comprennent comme premier recours pour toutes les préoccupations des patients qui ne nécessitent pas une intervention médicale immédiate. À l’aide des remèdes et des procédures de médecine alternative, il est possible d’intervenir directe- ment et de manière ciblée au niveau de la régulation perturbée de l’organisme. Cela implique des connaissances médicales solides et un degré de responsabilité important afin de pouvoir correcte- ment juger la maladie et la réaction des patients dans leur globalité en vue de l’implication de tous les niveaux.

8 Limites de la médecine alternative

Les limites de la médecine alternative sont atteintes ou doivent impérativement être accompagnées d’une intervention de la médecine classique conventionnelle :

  • Lorsque pour éviter une mise en péril de la vie ou des dommages permanents (également aux
    plans psychique et spirituel) une intervention médicale d’urgence et immédiate s’impose (notam- ment arrêter une hémorragie, maintenir la fonction d’un organe ou substituer une substance vitale).

  • Lorsqu’une intervention s’impose pour qu’une guérison soit possible.

  • Lorsqu’après un temps raisonnable, aucune récupération de la capacité de

    régulation, aucune
    régression des signes de maladie et aucune amélioration du bien-être n’est constatable.

8

CONDITIONS GÉNÉRALES D’INSCRIPTION

 

Article 1 – OBJET ET CHAMP D’APPLICATION

 

Le document présent énonce les conditions générales d’inscription aux différents modules de formation professionnalisante (*), de formations continues (**) ainsi que les droits et obligations des étudiants d’AndragoMed. Ces derniers doivent prendre connaissance de ce règlement interne et s’y conformer. Les dispositions faisant partie des conditions générales sont applicables dans tous les locaux de l’institution, espaces extérieurs inclus.

(*) Est considérée comme une formation professionnalisante, tout enseignement comportant plusieurs modules évolutifs effectués en discontinu pendant l’année tels que : Naturopathie MTE, Nutrition, Massage classique, Réflexologie générale, Drainage Lymphatique, la médecine académique (Tronc Commun) ainsi que les formations éligibles au diplôme fédéral.

(**) Est considéré comme formation continue, tout enseignement de courte durée faisant partie du « catalogue de cours à la carte »

 

Article 2 - INSCRIPTION DES ÉTUDIANTS 

 

L’inscription de l’étudiant est validée par la confirmation écrite de la direction. Elle dépend de l’évaluation de la demande de l’étudiant et des places disponibles pour le cours demandé. L’admission aux programmes fédéraux dépend de l’envoi des documents suivants dans les délais impartis : la fiche d’inscription, les documents attestant le niveau d’atteinte du cycle d’étude du degré secondaire II (CFC, Maturité gymnasiale, MatuPro, etc.), les documents pour le VISA et les conditions générales dument signées.

 

Article 3 - VISAS ET TITRES DE SÉJOUR EN SUISSE 

(Soumis à modifications a selon les réglementations des autorités compétentes)

Avant de s’inscrire auprès d’AndragoMed, chaque étudiant doit se rendre obligatoirement à l’ambassade/consulat Suisse de son pays pour savoir s’il a besoin d’un visa pour étudier en Suisse au vu de sa nationalité et de la validité de son passeport. 

 

Pour les études durant plus de trois mois :

 

AndragoMed appuiera les étudiants provenant d’un pays hors UE dans leurs demandes de visa et de titre de séjour en Suisse. L’étudiant provenant d’un pays hors UE, doit soumettre une demande de visa étudiant avec entrées multiples à l’ambassade de Suisse/au consulat suisse de son propre pays et doit se rendre en personne à l’ambassade/ consulat Suisse de son pays (obligatoire). 

 

Le total des frais de scolarité́ indiqué sur la première facture doit être payé à AndragoMed, immédiatement après réception de l’acceptation préliminaire de l’ambassade, afin d’accélérer la procédure de visa et de garantir l’enregistrement de la demande de l’étudiant. 

 

 

 

 

Pour les cursus professionnalisants, l’ensemble des documents de visa et informations nécessaires à AndragoMed doivent nous parvenir au plus tard trois mois avant le début des modules de formation, et ce, afin de permettre le traitement du visa du côté́ Suisse. 

 

Pour les cursus professionnalisants, une période moyenne de quatre mois est nécessaire pour le traitement des titres de séjour une fois arrivé à l’école. 

 

AndragoMed ne saurait être tenue responsable en cas de retard de livraison des visas ou titres de séjour. 

 

N.B. :  Une fois arrivé en territoire Suisse, les étudiants doivent également s’enregistrer auprès de l’ambassade de leur pays d’origine en Suisse. 

 

Article 4 - FRAIS D’INSCRIPTION

 

Pour les cursus professionnalisants, un acompte minimum de 30% du montant total de la facture devra nous parvenir et ce, afin de confirmer l’inscription aux cours. Le solde sera payé au plus tard le premier jour du cours ou selon un échéancier de paiement défini dans le document contractuel d’inscription. 

Pour les formations continues (catalogue de formation à la carte), les inscriptions ne sont validées qu’une fois le paiement total effectué. Le nombre d’étudiants par cours étant limité, les places sont attribuées selon l’ordre d’arrivée des versements. 

 

Article 5 – EN CAS D’ANNULATION  (Par l’étudiant)

 

Pour les formations, l’inscription est ferme et définitive pour l’année scolaire qui va de septembre à juin. 

Pour les modules de formation professionnels, une nouvelle inscription devra être effectuée pour l’année suivante ou à partir du deuxième semestre en janvier, si, des cours dans la même branche ont été programmés entre-temps.

En cas d’abandon d’une formation, l’étudiant ne peut prétendre à aucun remboursement de la part d’AndragoMed. Toutefois, en fonction de la nature de l’abandon (si causes recevables ci-dessous *), AndragoMed prend en compte des sommes d’argent déjà payées et non consommées. Ce solde peut être utilisé pour toute formation figurant dans notre catalogue de cours à la carte, et ce, dans un délai maximal de 18 mois.

 

* Causes d’abandon recevables (sur présentation de justificatifs)

 

  1. La maternité́ 

  2. Une maladie ou un accident 

  3. Le décès d’un proche 

  4. Une convocation imprévue au service militaire, au service de la protection civile 

 

Si l’étudiant annule sa participation à un module de formation quel qu’il soit dans les conditions d’abandon recevables, il sera autorisé à le rattraper lors d’une programmation ultérieure. Au cas où les nouvelles dates planifiées ne conviendraient pas à l’étudiant, sa formation sera définitivement invalidée et sans remboursement possible. 

 

En cas d’annulation d’un module de formation quel qu’il soit (cours à la carte y compris), nous vous invitons à nous en informer par courrier recommandé, au plus tard trois semaines avant la date échéante. Passé ce délai, le coût de la formation nous revient intégralement. N.B. : Les substitutions de personnes sont acceptées en fonction des prérequis exigés par le cours concerné.

 

Article 6 - ABSENCES AUTORISÉES ET NON AUTORISÉES

 

L’autorisation d’absence est accordée au cas par cas. Il est néanmoins fortement recommandé aux étudiants de ne pas déposer de demande d’absence en dehors des dates de vacances. 

 

Toute absence non autorisée doit être justifiée par écrit dans un délai de trois jours. Le courrier correspondant doit indiquer la ou les date(s) d’absence, le(s) cours manqué(s) et la raison de l’absence. Il sera validé ou non par la commission pédagogique d’AndragoMed. 

 

Article 7 - ANNULATION/REPORT DE FORMATION (Par AndragoMed)

 

Si une formation ou un cours à la carte devait être annulée pour effectif insuffisant ou autre raison, vous en serez informé au moins 15 jours avant le début de celui-ci (sauf en cas de dernière urgence). Il serait alors reporté aux mêmes conditions susmentionnées ou intégralement remboursé en cas d’annulation définitive de la formation. Aucune indemnité de dommage et intérêt n’est accordée par AndragoMed en cas d’annulation. 

N.B. : AndragoMed Sàrl se réserve la possibilité d’effectuer des modifications de programmes, de reporter un cours en cas de nombre d’étudiant insuffisant, de dates, de lieux, d’intervenants     et autres si nécessaire.                         

 

Départ anticipé et annulation d’inscription 

 

En cas de départ anticipé, pour les formations à la carte ou de courte durée, aucun remboursement des frais de scolarité́ quel qu’il soit ne sera appliqué (Sauf pour les causes d’abandon recevables et aux conditions susmentionnées). 

 

Pour toute inscription annulée à moins de 30 jours avant le début du cours, le 50 % de l’ensemble des frais d’écolage nous est dû, et ce, quel que soit le motif de l’annulation. 

 

Article 8 - MODALITES DE PAIEMENT

 

Définir clairement si accorder ou pas une réduction pour les modalités d’ordre trimestriel ou semestriel…

 

  1. Annuel (en une fois) : une réduction de 5% est accordée l’écolage annuel de formation pour autant que le versement soit effectué en une fois (espèces, virement bancaire ou postal), avant le début de la formation et déduction faite de toutes les aides pouvant être obtenues pendant l’année (Bourses d’étude, AI, Chômage, etc.). N.B. : en cas d’obtention d’une aide payée à AndragoMed en cours d’année, un nouvel échéancier sera adressé à l’étudiant et ce, déduction faite des sommes perçues.

 

 

 

 

 

  1. Mensualités : une facture globale comprenant le détail des modules choisis ainsi que les bulletins de versement à régler mensuellement, est adressée à l’étudiant après son inscription définitive. 

 

  1. Semestriellement : une facture globale comprenant le détail des modules choisis ainsi que les bulletins de versement à régler semestriellement, est adressée à l’étudiant après son inscription définitive.

 

  1. Par tranche préétablies : une facture globale comprenant le détail des modules choisis ainsi que les bulletins de versement à régler selon les tranches préétablies, est adressée à l’étudiant après son inscription définitive.

 

  1. Pour les cours à la carte : une facture globale comprenant le type de cours à la carte choisi ainsi que le bulletin de versement à régler, est adressée à l’étudiant après son inscription définitive.

 

Article 9 - FRAIS D’INSCRIPTION / TAXE ADMINISTRATIVE / PAIEMENTS DIVERS

 

Les frais d’inscription propres à chaque programme de formation sont non remboursables (sauf conditions susmentionnées). La taxe administrative annuelle (définir clairement le montant) propre à chaque programme de formation est également non remboursable. Celle-ci couvre les frais d’inscription et le suivi administratif du dossier de l’étudiant. Le premier versement d’écolage ne dispense pas le reste des frais de scolarité́, ni d’ailleurs, l’ensemble des dépenses supplémentaires. 

 

  • Les tarifs peuvent être soumis à des modifications d'une année à l'autre. 

  • Les paiements sont effectués en francs suisses (CHF) uniquement. 

  • Aucune réduction de prix n’est accordée pour les jours fériés ou religieux. 

  • Tout paiement par PayPal ou carte de crédit entraînera un supplément de 3 %. 

  • Tous frais bancaires tels que : transfert, virements, liés aux taux de change ou aux cartes de crédit, sont à la charge de l’étudiant, du parent ou du tuteur légal. 

 

Article 10 - ÉCHÉANCIER DES FACTURES 

 

  • L’écolage et les frais complémentaires, selon la modalité de paiement convenue, doivent être réglés avant le début de la formation. 

  • Tout retard de paiement entraînera des pénalités à hauteur de ...% par mois. 

  • Une pénalité́ forfaitaire de 60 CHF est facturé lors de chaque rappel. 

  • Tout défaut de paiement peut entrainer l’expulsion immédiate de l’étudiant, sans remboursement aucun de la part d’AndragoMed. 

  • En l’absence de contestation de la facture dans les 30 jours suivant sa réception, celle-ci sera considérée comme acceptée par l’étudiant, les parents ou son tuteur légal. 

  • Si l’étudiant, les parents ou son tuteurs légal ne reçoit pas la facture dans les 15 jours suivant la signature de la fiche d’inscription (date de signature faisant foi), veuillez, SVP, contacter notre secrétariat dans les plus brefs délais. 

 

 

 

Article 11 -  PROGRAMME SCOLAIRE 

 

Le programme scolaire de l’étudiant est personnalisé dès son inscription aux cours. Toutefois, des ajustements peuvent survenir au courant du cursus selon de nouvelles normes ou exigences imposées par nos organes de reconnaissances OrTra MA/TC/MM, APTN, ASCA, RME, EduQua. 

 

Article 12 - ATTESTATIONS, CERTIFICATS, DIPLÔMES

 

Une attestation de présence est délivrée à la fin de chaque cours à la carte (formation continue).

Une attestation de suivi de formation, un certificat ou un diplôme, selon la nature de la formation (certifiante ou diplômante), est délivré à l’issue de chaque cursus.  La délivrance de ces reconnaissances est conditionnée au règlement intégral des coûts de formation et au respect du taux de présence minimal exigé de 80%.

 

Article 13 - FRAIS D’EXAMEN / TYPES D’ÉPREUVE / EXPERTS / EN CAS D’ÉCHEC…

 

Pour certains modules de formation, les examens ou épreuves sommatives (finales) sont payants. Toutes les informations concernant le genre d’épreuves, les experts, que faire en cas d’échec et autres, sont clairement détaillées dans le règlement d’examen qui est également remis aux étudiants en entrée de formation. 

 

Article 14 - LES VALIDATION D’ACQUIS PAR EXPÉRIENCE (VAE)

 

Comme pour les examens, toutes les informations nécessaires en lien avec les validations d’acquis par expérience, sont clairement stipulée dans le règlement d’examen (conditions d’admission) qui est remis à l’étudiant dès son inscription aux cours.

 

Article 15 – LOCAUX ET PAUSES

 

Selon le lieu de formation, un espace de pause et de repas ainsi que des accessoires tels que les couverts, des tasses, un four et autres sont mis librement à votre disposition. Afin que ce lieu reste propre :

  1. Les étudiants sont priés de laver leur tasse et couverts, de les essuyer avec les linges adéquats et de les ranger à leur place initiale.

  2. Si les étudiants prennent leur repas sur place, ils sont priés de ranger leurs effets et de nettoyer la table sur laquelle ils ont mangé. Les étudiants sont également tenus de vider, le dernier jour en partant, le réfrigérateur de la nourriture entreposée.

  3. Il existe des poubelles prévues pour le tri sélectif. Veuillez en faire bon usage SVP.

La consommation de boissons (exception faite pour l’eau) et de nourriture ne sont pas autorisées dans les salles de cours.

Il est formellement interdit de fumer dans les locaux d’AndragoMed. Pour les étudiants qui fument à l’extérieur de notre établissement, veuillez prévoir SVP un cendrier portable pour ne pas jeter les mégots à même le trottoir. 

 

 

Les divers moyens de communication tels que téléphones portables, pagers, etc. doivent rester déconnectés ou tout au plus mis sous silencieux durant les cours. 

 

Article 16 – DROITS D’ACCÈS

 

Les enfants, les accompagnants et les animaux ne sont pas admis durant les cours ; exception faite pour les chiens de personnes non-voyantes.


Article 17 – RESPECT DES HORAIRES ET DES RESSOURCES

 

Les étudiants inscrits s’engagent à participer assidûment au cours, à respecter les horaires et à avertir AndragoMed en cas d’absence ou de retard.

Les étudiants sont autorisés à utiliser les ressources informatiques aussi bien dans le cadre de prise de notes que pour la consultation d’internet en cas de besoin et ce, uniquement selon entente avec l’intervenant. De manière générale, les étudiants sont tenus de maintenir en bon état tout le matériel et la documentation mis à leur disposition.

 

Article 18 - DROIT DE REPRODUCTION ET DROIT D’AUTEUR 

 

AndragoMed se réserve le droit d’utiliser gratuitement les photos, films ou vidéos mis à notre disposition aussi bien par nos intervenants que par nos étudiants et ce, pour toutes publications, diffusions sur Internet, à la télévision, dans des brochures, des journaux ou des magazines et sur des affiches/posters/pancartes, des espaces publics ou privés etc.

À voir si légalement cette clause tient la route… 

 

Les données diffusées (support de cours, PowerPoint, etc.) et protégées au titre des droits d’auteur (copyright) ne peuvent être réutilisées que pour un strict usage personnel. Toute copie est expressément interdite. En cas d’utilisation frauduleuse de documents administratifs tels que les attestations de présence, les certificats, les diplômes et autres, la responsabilité des plagiaires sera engagée et pourrait entraîner leur exclusion de l’établissement, voire des poursuites judiciaires.

 

Article 19 – EN CAS DE VOLS 

 

AndragoMed décline toute responsabilité pour les vols ou dommages aux biens personnels pouvant survenir dans ses locaux et dans tout espace mis à disposition par l’école.

 

Article 20 – DEVOIR DE RESPECT

 

Le comportement des étudiants doit tenir compte de la réputation de l’école, du devoir de tolérance et de respect d’autrui dans sa personnalité et ses convictions. Il ne doit en aucun cas être violent (physiquement ou moralement). Les termes de cet article s’appliquent également aux moyens et matériels mis à la disposition des étudiants.

Tout dommage causé à l’école doit être indemnisé par l’étudiant, les parents ou les tuteurs légaux. Pour ce, nous recommandons vivement aux étudiants de souscrire à une assurance responsabilité́ civile (RC). 

 

 

 

Suivre des cours en état d’ébriété ou l’utilisation de toutes substances illicites est strictement interdit et peut mener à une expulsion immédiate et sans indemnité́ aucune de la part d’AndragoMed. L’étudiant concerné devra toutefois s’acquitter de la totalité de l’écolage et des frais fixés au préalable par son inscription à la formation.  

 

Article 21 – SÉCURITÉ ET HYGIÈNE

 

En matière d’hygiène et de sécurité, l’étudiant doit se conformer strictement aussi bien aux prescriptions générales qu’aux consignes particulières mises à sa connaissance au moyen d’affiches, E-mails, courriers ou par tout autre outil d’information. 

 

Allergies alimentaires 

AndragoMed propose également des formations en nutrition au sein desquelles des ateliers pratiques peuvent être dispensés. En cas d’allergies alimentaires, AndragoMed et son personnel enseignant se décharge de toute responsabilité. Il appartient donc à l’étudiant de vérifier personnellement si les aliments utilisés durant le cours peuvent s’avérer nocifs pour sa santé et d’en informer le personnel. 

 

Santé et renseignements personnels 

Il est primordial de signaler à AndragoMed, par écrit, toutes les informations sanitaires et médicales, pouvant entraver le bon déroulement des études de l’étudiant. Ces renseignements permettront à l’école de prendre des mesures appropriées afin de favoriser le parcours estudiantin de l’étudiant concerné. 

 

Article 22 – ASSURANCES ET RESPONSABILITÉ́ CIVILE 

 

Il est fortement recommandé aux étudiants, parents ou tuteurs de souscrire à une assurance responsabilité́ civile (RC) pour être couvert, en cas de dommage causé par l’étudiant. 

 

Assurance accidents 

AndragoMed fournit une assurance accidents couvrant tous les étudiants sur le chemin direct vers et depuis notre centre de formation et ce, uniquement pendant les activités scolaires et à condition que l’étudiant ait souscrit à une assurance maladie valable en Suisse, au sein de l’UE et dans le reste du monde. 

 

Assurance maladie 

L’assurance maladie est obligatoire en Suisse. Les étudiants qui ne sont pas des résidents suisses doivent effectuer les démarches nécessaires afin d’être couverts en cas de maladie par une assurance personnelle valable sur notre territoire. 

AndragoMed ne sera tenue pour responsable en cas de négligence concernant la non application de cette clause. 

 

 

 

 

 

 

NOM et PRENOM du parent/personne responsable : 

 

……………………………………        ……………………………….

 

Date et signature :

 

……………………………………

 

……………………………………

 

Article 23 - RESPECT DES DISPOSITIONS DU PRÉSENT RÈGLEMENT

 

Le présent document annule et remplace toutes les dispositions antérieures. Il entre en vigueur le … 2020.

 

Le présent règlement (Conditions Générales) est régi par le droit suisse et soumis à la compétence des tribunaux suisses. 

 

Validité́ du contrat et du formulaire d’inscription 

Le formulaire d’inscription doit être dûment rempli et toutes les informations fournies véridiques. Une fois le formulaire d’inscription/contrat signé, les parties sont engagées juridiquement de par les clauses figurant dans le document.  Ces conditions Générales engagent la responsabilité́ financière de l’étudiant, de ses parents ou de son représentant légal. Le contrat est valable pour la durée totale du cursus de l’étudiant. 

 

Article 24 - INAPPLICABILITÉ DES DISPOSITIONS 

 

Dans l’éventualité́ où l’une des dispositions figurant dans nos conditions générales serait considérée comme non valable et inapplicable juridiquement, les autres articles du présent document conserveront leur plein effet. 

 

JE CERTIFIE AVOIR LU, COMPRIS ET ACCEPTÉ L’ENSEMBLE DES DISPOSITIONS FIGURANT DANS LES CONDITIONS GÉNÉRALES CI-LISTÉES. 

 

 

Lieu : Date :                         ………………………/……………………….

NOM et PRENOM de l’étudiant, parent ou du tuteur responsable :

                             ………………………………………………...    

Signature de l'étudiant, du parent/tuteur responsable : ……………………………………..

 

 

ANDRAGOMED Sàrl                     ……………………………………………………………………….

Médecine naturelle traditionnelle européenne MTE

(Descriptif tiré du site de : oda-am.ch)

 

 

Médecine naturelle traditionnelle européenne (MTE) est le terme générique pour désigner un système curatif empirique naturel qui s’est constitué́ au cours des derniers 2500 ans. 

 

Son concept théorique repose sur la pathologie des humeurs du monde grec. « Les quatre éléments » étaient (et sont) compris comme les phases dynamiques des processus d’un tout le Holon qui englobe à la fois l’être humain et son environnement vivant. C’est de là que s’est développée la pathologie des humeurs qui les considère comme des principes actifs qui, selon le mélange et le degré́ de « pureté́ », conduisent à la santé (eucrasie) ou au déséquilibre (dyscrasie). 

 

Des disciplines plus récentes de la MTE sont issues de la médecine populaire, par ex. Hildegarde von Bingen, Paracelsus, Sebastian Kneipp, Johan Schroth, Wilhelm Heinrich Schüßler ou Alfred Pischinger. Actuellement les concepts et les méthodes de la MTE sont analysés au niveau de leur efficacité́ et de leur cohérence tant du point de vue des sciences de la nature que des sciences humaines. 

 

L’objectif de toutes les interventions MTE est finalement de faire retrouver à l’être humain dans son ensemble ses capacités d’adaptation et de régulation. La « diététique », en tant que conseil dans « l’art de gérer sa vie » revêt par conséquent une grande importance. Elle doit, dans la mesure du possible, éliminer les habitudes nocives qui favorisent la maladie et améliorer l’hygiène de vie. 

 

Les procédures thérapeutiques recourent avant tout à des moyens « naturels » et aux thérapies physiques, régimes alimentaires, thérapies basées sur le mouvement, thérapies dites de désintoxication et diverses thérapies manuelles. La phytothérapie sous différentes formes de préparation et d’application est un pilier thérapeutique central. 

 

Aux outils thérapeutiques traditionnels viennent s’ajouter des thérapies modernes qui font appel à la technologie : thérapie par information biophysique (biorésonance), thérapies bioénergétiques, thérapie par champs magnétiques. 

PRINCIPES DIRECTEURS ANDRAGOGIQUES ANDRAGOMED Sàrl

 

VISION ENTREPRENEURIALE / MISSION INSTITUTIONNELLE

 

AndragoMed Sàrl met tout en œuvre pour que la santé soit mise au service de l’épanouissement des personnes et de la société en général, et ce, en développant une approche intégrale des pratiques de soin et de prévention. Pour ce, les moyens que nous mettons en œuvre sont entre autres :

 

  • Des offres de formation de praticiens de santé alliant qualité d'être et professionnalisme dans les techniques de soin.

  • Des échanges et des partenariats avec les acteurs de la santé académique et les institutions médicales et sociales.

  • Des participations à des programmes de recherche. 

  • Des actions de prévention et d'information visant le bien-être et la santé globale du grand public.

  • L’organisation de conférences, colloques et congrès autour de la santé intégrale.

  • L’élaboration et la réalisation de formations reconnues par le SEFRI.

  • Le développement et l’amélioration de notre système d’assurance qualité.

  • L’élargissement des alliances et des partenariats influant sur le domaine de la médecine complémentaire.

  • Des démarches d’enquête régulières aussi bien auprès des acteurs de la formation que du public cible.

  • La mise en adéquation des nouvelles dispositions et procédure fédérales, cantonales et autres. 

 

PHILOSOPHIE D’ENTREPRISE

 

  • Qualité et innovation : des formations professionnelles reconnues par les principaux organismes tels que, l’APTN, l’ASCA, le RME… (ex : massages, réflexologie, nutrition, Tronc commun...) et compatibles avec les nouvelles orientations en matière de diplôme fédéral (Kinésiologie et Naturopathie pour l’instant).

 

  • Professionnalisme et sérieux : nous souhaitons former des praticiens professionnels compétents et opérationnels et nous mettons tout en œuvre pour atteindre cet objectif : 

 

  • De nouveaux cursus et/ou des cours orientés compétences dans la ligne des diplômes fédéraux existants ou à venir : Naturopathie, Réflexologie générale, Massage médical…

  • Des formations internationalement reconnues : Drainage lymphatique certifiée Dr Vodder

  • Des formateurs de haut niveau qui ont, pour la plupart, contribué à la rénovation des nouvelles formations.

 

 

 

 

  • Des formateurs bénéficiant des reconnaissances fédérales délivrées sur le territoire helvétique et conformes aux exigences andragogiques des différentes Ortra TC, MA, MM et EDUQUA

  • Des cours avec des travaux pratiques encadrés, des ateliers de révision, des modules de recyclage ou de perfectionnement.

  • Rigueur de l’organisation : 

 

  • Un accueil convivial et professionnel 

  • Des informations précises et rapides (site internet réactualisé quotidiennement avec inscriptions et informations en ligne)

  • Un environnement de qualité avec du matériel de travail adapté (écran, beamer, etc.) 

  • Des locaux faciles d’accès (gares, autoroutes...) et proches de lieux d’hébergement et de repas adaptés à tous les budgets.

PRINCIPES ANDRAGOGIQUES

 

Notre politique de formation se base sur des principes andragogiques qui sont en adéquation avec les exigences requises par les différents organes de reconnaissance suisses, tels que : le SEFRI, les 3 Ortras-santé MA – TC – MM, Eduqua, APTN, ASCA. Nos différentes procédures et réglementations sont régulièrement mises à jour selon les besoins du marché et les dernières avancées en matière de science de l’éducation. Ci-dessous nos principaux principes andragogiques :

 

  • Principe 1 / Le recrutement de formateurs au bénéfice d’une expérience en formation des adultes. Dans la mesure du possible, nous favorisons les engagements d’enseignants ayant des diplômes reconnus en matière de pédagogie et d’andragogie tels que : brevets fédéraux, FFA1, CAS-DAS et Masters en sciences de l’éducation de l’adulte. 

 

  • Principe 2 / Des visites de classe et Co-évaluations des formateurs effectuées régulièrement par un superviseur spécialisé en éducation de l’adulte en formation. 

 

  • Principe 3 / Des formations continues proposées par notre responsable andragogique selon les besoins de nos formateurs.

 

  • Principe 4 / Des procédures réglementaires répondant aux normes et aux exigences des principaux organes de reconnaissance suisse inhérents au domaine de la formation des adultes et de la santé tels que : SEFRI, Eduqua, Ortras MA – TC – MM, APTN, ASCA. Exemples de règlements et procédures andragogiques :

 

  • Canevas des formateurs

  • Procédure de Co-évaluation

  • Questionnaire de Co-évaluation

  • Règlements d’examen

  • Conditions d’admissions aux examens

  • Contrats de stages

  • Evaluations des prérequis

  • Examens d’entrée

  • QS/questionnaires de satisfaction des apprenants

  • Programmes de formation complets (contenus, objectifs de formation ciblés)

  • Critères d’évaluation

  • Conditions générales

  • Procédures en cas d’échec et en cas de recours

  • Niveau des compétences à atteindre

  • Procédures d’engagement des experts aux examens

  • Procédure des VAE (Validations des Acquis par Expérience)

  • Procédures pour l’obtention des financements fédéraux et cantonaux 

  • …et autres…

    

  • Principe 5 / Un environnement favorable à l’apprentissage garantissant du matériel professionnel et des locaux adaptés aux cours dispensés.

 

  • Principe 6 / Le respect des attentes individuelles de chaque apprenant de par des entretiens personnalisés tout au long de leur formation et une orientation professionnelle qui tient compte de leurs compétences et de la réalité du marché. Nos questionnaires de satisfactions nous servent également d’indicateurs pour mieux cerner les manques ou les améliorations à apporter afin de répondre au mieux aux attentes des participants.

 

  • Principe 7 / Une commission andragogique se concertant régulièrement lors de séance en plénière afin de garantir un suivi et une supervision efficace et efficiente sur l’ensemble de notre structure éducative.

 

  • Principe 8 / Un comité des étudiants coordonné par un/une responsable qui permet une meilleure communication en matière des attentes et des besoins entre la direction et les apprenants.

 

  • Principe 9 / Une offre de formation qui répond aux besoins du marché actuel et principalement orientée vers l’élaboration, la conception et la réalisation de cursus de formations reconnus par le SEFRI.

 

  • Principe 10 / Des méthodes et des techniques d’enseignement andragogiques adaptées à l’enseignement des adultes. Exemples de méthodes :

 

  • La méthode magistrale

  • Les travaux en sous-groupe

  • Les simulations

  • Les jeux de rôles

  • Les pratiques réelles sur de vrais patients 

  • Les stages pratiques

  • Mobilisation de l’intelligence collective

  • Des techniques d’observation

  • L’interactivité

  • Exercices de dynamiques de groupe

  • Le travail autonome

  • Les travaux de recherche et d’enquête

  • …et autres…

 

 

 

  • Principe 11 / Une charte institutionnelle mise à disposition sur notre signe qui agit en tant que garant des codes et des valeurs qui sont propres à notre institution.

 

  • Principe 12 / Une éthique / déontologie adaptées aux domaines de l’enseignement et de la santé et statufiée par des articles spécifiques et validés juridiquement. 

 

GROUPES CIBLE PRINCIPAUX / PROFIL DES CLIENTS 

 

Notre population type est des plus variées. Elle s’adresse principalement à des adultes en reconversion professionnelle mais aussi à de jeunes étudiants ayant obtenu une maturité professionnelle ou un CFC, intéressés par l’une de nos formations professionnelles du domaine tertiaire du système éducatif suisse (naturopathie / kinésiologie).  

 

CATEGORIES D'OFFRES

 

Nos formations professionnalisantes :

 

  • 1) Formation fédérale de naturopathie d’une durée de 3 à 5 ans

  • 3) Formation de massage médical d’une durée de 2 à 3 ans 

  • 4) Formation de réflexothérapie d’une durée de 3 à 4 ans

 

Exemples de formations à la carte :

 

  • Réflexologie faciale

  • Massage de bien-être

  • Reiki

  • Mycothérapie

  • Les fleurs de Bach

  • La kinésiologie périnatale

  • Le massage pour nouveau-nés

  • La phytothérapie 

  • La symbolique des aliments

  • La maladie de Lyme 

  • Les ventouses

  • Les points d’acupressure 

  • La méthode Kneipp

  • Les sangsues 

  • L’Argilothérapie

  • La signature des plantes

  • Et autres…

  • RÈGLEMENT DES EXAMENS 

  • CURSUS NATUROPATHIE  

  •  

  • TABLE DES MATIÈRE 

  •  

  • 1. BUT DE CE DOCUMENT                                        2

  • 2. ORGANE RESPONSABLE DU SYSTÈME ÉVALUATIF                            2

  • 2.1 La commission pédagogique                            2

  • 2.3 Rôles de la commission pédagogique                        2

  • 3. FORMULAIRES D’INSCRIPTION AUX ÉPREUVES                             3

  • 4. CONDITIONS D’ADMISSION AUX ÉPREUVES                            3

  • 4.1 Admissions aux épreuves intermédiaires et certificatives                3

  • 4.2 Temps de présence exigé                                 3

  • 4.3 Autre prérequis exigés                                 3

  • 4.4 Formations reconnues du degré secondaire II en Suisse                3 

  • 4.5 Formations reconnues du degré secondaire II à l’étranger                 4

  • 5. APPELS À CANDIDATURES DES ÉPREUVES DU CURSUS FÉDÉRAL DE NATUROPATHIE            4

  • 5.1 Dispositions à l’appel à candidature                             4

  • 6. LES EXPERTS                                             4 - 5

  • 6.1 Processus de recrutement des experts                         5

  • 7. RÉCUSATION DES EXPERTS                                    6

  • 7.1 Exemples de motifs de récusation                             6

  • 8. DÉLIBÉRATION ET VOIE DE CÉCISION DES EXPERTS                         6

  • 8.1 Voie de décision et communication des résultats                     6 

  • 8.2 Exemples de décisions                                 6 - 7

  • 9. RÉCUSATION EN CAS D’ÉCHEC AUX EXAMENS                            7

  • 10. RETOURS DÉTAILLÉS DES ÉPREUVES RÉUSSIES                            7

  • 11. NOMBRE D’ÉCHECS AUTORISÉS                                7

  • 12. COÛTS ET FRAIS D’EXAMENS                                    7 - 8

  • 13. PLAN DE MESURE EN CAS D’IMPRÉVUS                                 8

  • 14. DATE DES EXAMENS / CALENDRIER                                8

  • 15. RÈGLEMENT DES PROMOTIONS                                8

  • 15.1 Promotions « Épreuves intermédiaires » / Modules M1, M2             8 - 9

  • 15.2 Promotions « Épreuves de certification » / Module M3, M4, M5, M6         9

  • 16. VALIDATION DES AQUIS PAR EXPERIENCE (VAE)                            9

  • 16.1 VAE comprend                                     9

  • 16.2 Prix de la VAE                                    9

  • 17. CONSIGNES, MODALITÉS ET PROCÉDURES À SUIVRE / ÉPREUVES M1 À M6                9

  • 18. MÉTHODOLOGIE D’EXAMEN                                    10-11

  • 19. EN CAS D’ABANDON AVANT LA DATE DES EPREUVES                        11

  • 20. NOTATIONS ET PONDÉRATIONS                                12

  • 21. EN CAS DE TRICHERIE                                        12

  • 22. LES CRITÈRES D’ÉVALUATION                                    12

  • 23. LA MÉTHODE IPRE                                        13

  • 23.1 I - PROCESSUS D’INFORMATION                             13

  • 23.2 P - PROCESSUS DE PLANIFICATION                             14

  • 23.3 R - PROCESSUS DE REALISATION                             14

  • 23.4 E - PROCESSUS D’ÉVALUATION                             15

  • 24. COMPÉTENCES CONFORMES AUX CONSIGNES DE LA CoAQ MA                     15-17

  • 25. LES NIVEAUX D’EXIGENCE CURSUS FÉDÉRAL                            17-18

  • 26. MATRICE DES EXAMENS INTERMÉDIAIRES DE NATUROPATHIE                     18-19

  • 27. MATRICE DES EXAMENS DE CERTIFICATION DE NATUROPATHIE M3/M4/M5             19-20

  •  

  • RÈGLEMENT GÉNÉRAL EXAMEN 

  • CURSUS PROFESSIONNEL 

  •  

  •  

  • BUT DE CE DOCUMENT

  •  

  • Informer les candidats inscrits aux épreuves intermédiaires (formatives) et finales (sommatives), sur les points généraux inhérents à notre système d’évaluations. 

  •  

  • Les informations suivantes sont transmises séparément sous forme de documents lors de leur inscription aux épreuves de module (définir le nombre de semaines avec Moris et Monica) :

  •  

  • Les procédures à suivre 

  • Les critères d’évaluation

  • Les niveaux d’exigences 

  • Les compétences ciblées 

  • Les conditions d’admission aux épreuves 

  • Les consignes spécifiques inhérentes à chaque épreuve 

  • Le déroulement détaillé de chacune des épreuves 

  •  

  • 2. ORGANE RESPONSABLE DU SYSTÈME ÉVALUATIF

  •  

  •     2.1 La commission pédagogique se compose de trois membres cadres de     l’institution : 

  • Un membre de la direction

  • Le responsable pédagogique

  • Le formateur responsable du pôle naturopathie

  •  

  •     2.3 Rôles de la commission pédagogique 

  • Assure la mise à jour périodique des nouvelles directives inhérentes au présent règlement d’examen.

  • Fixe les taxes d’examen. 

  • Établi la date et le lieu des différentes épreuves. 

  • Établi les programmes d‘examen et les contenus des épreuves. 

  • Recrute, engage les examinateurs et les experts.

  • Décide des admissions aux examens ainsi que des éventuelles exclusions. 

  • Définit les contenus de formation et les exigences de validation d’après les différents organes d’accréditation. 

  • Supervise les différentes épreuves formatives et sommatives. 

  • Traite les requêtes, les recours, les litiges. 

  • Assure la mise à jour des modules. 

  • Décide des reconnaissances ou de la prise en compte d’autres diplômes et d’autres certifications (VAA ou VAE). 

  • Veille au développement de l’assurance de la qualité́ et à la mise à jour régulière des profils de qualification. 

  •  

  • 3. FORMULAIRES D’INSCRIPTION AUX ÉPREUVES 

  •  

  • (2 mois avant les épreuves), ANDRAGOMED remet par courriel aux futurs candidats, un formulaire d’inscription. 

  • Le bulletin d’inscription est à retourner au secrétariat d’ANDRAGOMED, au plus tard 4 semaines avant le jour des épreuves.

  •  

  • 4. CONDITIONS D’ADMISSION AUX ÉPREUVES

  •  

  • 4.1 Ne sont admis aux épreuves (tout type d’examen) que :

  • Les candidats en mesure de justifier un 80% de présence aux cours auprès du prestataire principal ANDRAGOMED. 

  • Les candidats ayant suivi leurs cours auprès d’un prestataire externe, agrée par les organismes d’accréditation (Ortra MA/TC/MM). 

  • Les candidats pouvant justifier leur candidature au moyen d’une VAE.

  •  

  • 4.2 Prérequis exigés en vue des épreuves fédérales :

  •  

  • CFC, Diplôme, Validation des acquis VA, VAE et toute autre certification équivalente du degré secondaire (sous présentation de pièces justificatives)

  • 20 ans révolus (négociations possibles) 

  • S’être acquitté des frais d’inscription (si pas inclus dans les coûts de formation) 

  • 4.4 Formations reconnues du degré secondaire II en Suisse :

  •  

  • Maturité gymnasiale 

  • Attestation de l’école de culture générale

  • Diplôme de maturité spécialisée 

  • Diplôme d’une école de culture générale (2 ou 3 ans)

  • Diplôme de commerce

  • Diplôme d’un collège ou d’un lycée 

  • Diplômes jugés équivalents dans l’UE

  • Certificats Fédéraux de Capacité (CFC)

  •  

  •  

  • Toutes les certifications ou attestations (UE ou hors communauté européenne) équivalentes au degré secondaire II, sont soumises à une validation d’acquis VA (payante) par la commission pédagogique d’ANDRAGOMED. 

  •  

  • N.B. : Les documents rédigés en langues autres que le français, l’allemand, l’italien et l’anglais ne peuvent être soumis au contrôle d’équivalence que suite à une traduction claire et compréhensible.  

  •  

  • 5. APPELS À CANDIDATURES DES ÉPREUVES 

  •  

  • L’appel à candidature des épreuves se fait au moyen d’un bulletin d’inscription adressés par courriel aux participants (2 mois avant la date des examens). Toutefois, dès le début de leur formation, les étudiants sont informés de façon générale sur le déroulé de leurs examens et des compétences professionnelles à visées. 

  •  

  • 5.1 L’appel à candidature s’effectue d’après les dispositions suivantes :

  •  

  • L’espace étudiant internet est accessible aux étudiants au moyen d’un code personnel. 

  • Les entretiens individuels avant, pendant et après inscription 

  • Un classeur individuel remis aux apprenants en début de formation contenant les renseignements nécessaires, y compris l’appel à candidature des épreuves.   

  • Le coordinateur de formation, lors de l’introduction au premier cours.

  • Les formulaires d’inscriptions mentionnent les dates d’examen.

  • Notre site internet affiche les dates d’examen pour des candidats venant d’autres prestataires de formation accrédités. 

  •  

  • 6. LES EXPERTS 

  •  

  • Les experts (formateurs principaux ou externes) sont représentés par des professionnels de la santé ou des spécialistes reconnus dans la discipline concernée. 

  •  

  • Selon l’article 45 de la loi fédérale sur la formation professionnelle ; les formateurs (ou experts) disposent d'une formation qualifiée dans leur spécialité professionnelle et justifient d'un savoir-faire pédagogique, méthodologique et didactique adéquat. Le Conseil fédéral fixe les exigences minimales de la formation des formateurs.

  •  

  • 6.1 Rrecrutement des experts et surveillants d’examen.

  •  

  • La commission pédagogique sélectionne les experts pour les examens le démarrage des cours. 

  •  

  • La surveillance des épreuves sur table (écrites) peut être assurée par l’un des membres de la commission pédagogique ou par un formateur externe. 

  • Les experts des épreuves orales sont au nombre de deux et sont constitués par :

  • L’expert principal : le formateur titulaire de la discipline évaluée.

  • L’expert externe : un professionnel de la santé qualifié et reconnu par les différents organes d’accréditation ou un membre de la commission pédagogique.

  • Les experts des travaux de validation à remettre à l’avance : L’évaluation des travaux écrits (dossiers, mémoires) est effectuée par les formateurs titulaires de la discipline évaluée. En cas de soutenance orale, une deuxième relecture est effectuée par un membre de la commission pédagogique ou par l’expert externe. 

  • Les experts des auto-évaluations, des journaux des apprentissage, des études de cas et autres répondent aux mêmes qualifications que celles du point précédent. 

  • Les experts des évaluations formatives (intermédiaires) sont constitués par les formateurs titulaires de la discipline enseignée ou par des assistants (étudiants avancés).

  • Les experts des évaluations fédérales sont recrutés par les différentes commission d’assurance qualité des Ortra MA/TC/MM.

  •  

  •  

  • 7. RÉCUSATION DES EXPERTS

  •  

  • Les noms des experts sont communiqués lors de l’inscription aux examens, environ deux mois avant la date des épreuves. Ceci afin que les récusations écrites puissent être analysées et pour que des mesures appropriées puissent être prises à temps. 

  •  

  • Les candidats peuvent déposer une requête écrite de récusation auprès de notre secrétariat et ce, dans les deux semaines après la publication des noms des experts. 

  • La commission pédagogique est responsable de l’analyse des motifs de récusation.

  • La commission pédagogique s’engage à rendre une réponse favorable ou négative à la demande de récusation dans les plus brefs délais.  

  •  

  • 7.1 Exemples possibles de motifs de récusation :

  •  

  • Procédure judiciaire en cours envers l’un des experts nommés

  • Liens de parenté pouvant influer sur le résultat final

  • Litiges divers en cours avec l’un des experts nommés

  • Qualifications insuffisantes de l’un des experts nommés

  • Autres …

  •  

  • 8. DÉLIBÉRATION ET VOIE DE CÉCISION DES EXPERTS 

  •  

  • Les épreuves évaluées par plus d’un expert, requièrent une concertation en vue d’une décision collégiale. La durée des délibérations dépend du degré d’exigence des épreuves et des points divergents quant au résultat final. Les délibérations reposent sur l’atteinte des objectifs ciblés (compétences) conformément aux programmes de formation et des exigences des organes fédéraux. 

  •  

  •  

  • 8.1 Voie de décision et communication des résultats :    

  •     

  • La commission pédagogique communique les résultats dans les deux à quatre semaines après les épreuves.

  • La commission pédagogique peut être menée à prendre des décisions selon le cas par cas.

  •  

  • 8.2 Exemples de décision :

  •  

  • Lors de maladies, de décès d’un proche ou d’obligations civiles de dernière minute, un candidat pourrait ne pas être en mesure de se présenter aux examens. La commission pédagogique, en collaboration avec les experts et les formateurs, prend alors la décision la plus adéquate en fonction du cas. 

  • Il se peut également qu’un candidat ait fait preuve de beaucoup d’assiduité, qu’il ait manifesté un grand intérêt tout au long de sa formation et que lors des épreuves, il n’obtienne pas de « justesse » la note suffisante pour réussir son examen. Encore une fois, la commission pédagogique peut être menée à délibérer en vue d’une décision adaptée.

  • Les décisions en lien avec les modalités à suivre en cas d’échec telles que : Le candidat doit-il repasser l’entier des épreuves ou uniquement une partie ? Doit-il fournir un complément écrit afin de compléter son travail de validation.

  •  

  • 9. RÉCUSATION EN CAS D’ÉCHEC AUX EXAMENS

  •  

  • En cas d’échec, le candidat peut faire recours par écrit à la commission pédagogique dans les 30 jours après la remise des résultats. 

  •  

  • Selon l’article 10 de la loi fédérale sur la formation professionnelle concernant les droits des personnes en formation, il est stipulé : « Les prestataires de la formation à la pratique professionnelle et de la formation scolaire accordent aux personnes en formation le droit d'être consultées ».

  • En d’autres termes, le candidat ayant échoué à un examen est en droit de consulter ses examinateurs afin d’obtenir un retour détaillé sur les épreuves en question.

  •  

  • 10. RETOURS DÉTAILLÉS DES ÉPREUVES RÉUSSIES

  •  

  • En cas de réussite, les retours détaillés ou la consultation des épreuves dépendent uniquement du bon vouloir des experts, mais ne peuvent en aucun cas être exigés par les candidats. 

  •  

  • 11. NOMBRE D’ÉCHECS AUTORISÉS                        

  •  

  • Le candidat peut se représenter à deux rattrapages en cas d’échec, suite de quoi, il se verra définitivement libéré de la formation, et ce, sans possibilité de remboursement aucun. 

  •  

  • Le candidat peut se représenter, sans frais supplémentaire, à une nouvelle évaluation lors d’une session future.

  • Le candidat peut demander de repasser ses épreuves sans attendre la prochaine session d’examen. Toutefois, les rattrapages hors dates officielles, sont payants (400.-).

  • En cas de troisième échec, le candidat se verra obligé de suivre de nouveau le cours dans sa totalité ou en partie (décision concertée entre le formateur titulaire et la commission pédagogique). 

  • Pour les épreuves écrites, les dossiers de suivis de patients, les résumés, l’auto-évaluation, les comptes rendus des heures pratiques à domicile, etc., il se peut que la commission pédagogique demande au candidat de compléter ou de refaire l’un ou l’autre de ces dispositifs.   

  •  

  • 12. COÛTS ET FRAIS D’EXAMENS

  •  

  • Les frais d’examen pour les apprenants d’ANDRAGOMED : L’ensemble des coûts et des frais générés par les examens sont compris dans les frais d’écolage initiaux, et ce, pour chaque module de formation. 

  • Les frais d’examen pour les apprenants avec une Validation de Acquis par Expérience (VAE) : Les frais d’examen sont estimés selon la rémunération des experts, du personnel et des tâches administratives impliqués dans l’organisation des cessions.

  • Les frais d’examens pour les apprenants ayant suivi leurs cours au sein d’un prestataire de formation externe reconnu par les OrTra MA/TC/MM : Les frais d’examen sont estimés selon la rémunération des experts, du personnel et des tâches administratives impliquées dans l’organisation des cessions.

  • En cas d’échec : Les candidats qui désirent se représenter à un examen avant la prochaine session, doivent s’acquitter des frais et des coûts estimés selon la rémunération des experts, du personnel et des tâches administratives impliquées dans l’organisation des épreuves de rattrapage.

  •  

  • N.B. : Le montant de base des épreuves de rattrapage se monte à SFR 400.- à quoi peuvent s’ajouter les frais de déplacement, de logement, de subsistance et d'assurance des experts nommés.

  •  

  • 13. PLAN DE MESURE EN CAS D’IMPRÉVUS 

  •  

  • Dans la mesure du possible, des dispositions sont prises à l’avance en cas d’événements imprévus. Notamment pour tout empêchement ou incapacité de travail des experts, de coupures de courant, de problèmes de température des locaux, etc. 

  •  

  • N.B. : ANDRAGOMED n’est pas tributaire des imprévus de dernière minute. Pour ce, nous répondrons aux besoins du moment en faisant appel à des dispositions d’urgence.

  •  

  • 14. DATE DES EXAMENS / CALENDRIER                    

  •  

  • Les dates des cessions d’examen sont transmises en début de formation. Elles figurent sur nos bulletins d’inscription aux épreuves et sur notre site internet dans l’espace étudiant. Les candidats venant d’autres écoles accréditées ou pouvant justifier leur candidature par une validation des acquis par expérience (VAE) peuvent consulter nos appels à candidature qui paraissent sur notre plateforme publique internet. Cependant, il se peut, que pour des raisons d’organisation, les dates prévues initialement soient modifiées au courant de la formation. 

  •  

  • 15. RÈGLEMENT DES PROMOTIONS DU CURSUS DE NATUROPATHIE

  • Les modules M3, M4 et M5 aboutissent à une certification délivrée par le prestataire de formation principal ANDRAGOMED. Les modules M1 et M2 sont soumis à des évaluations intermédiaires proposés par le prestataire principal ANDRAGOMED et à des épreuves de certification de module organisées par l’organe fédéral de l’Oda MA, la CoAQ MA. 

  •  

  • 15.1 Conditions de promotion pour les modules M1 et M2 « Épreuves intermédiaires »

  • Ces deux modules comptent différentes évaluations intermédiaires et sont proposées aux candidats durant leur période formative. Nous qualifions ces épreuves comme « intermédiaires » parce qu’elles n’aboutissent pas directement à une certification de module. Les modules M1 et M2 comptent respectivement 700h et 1000h de formation. Pour des raisons de planification, leur durée s’étend sur environ 2 années scolaires. Les candidats sont soumis aux épreuves intermédiaires à la fin de chaque bloc principal de formation. Ces blocs comprennent différentes Unités de Formation UF, classés et articulés selon des disciplines bien précises. 

  • Exemple de Bloc pour le module M1 : Anatomie, physiologie, pathologie et psychologie. 

  • Exemple de Bloc pour le module M2 : Anamnèses, diagnostics et bilans

  •     

  • À savoir : L’ensemble des épreuves intermédiaires proposées par le prestataire principal de formation ANDRAGOMED, est supervisé et validé par l’organe fédéral de la CoAQ MA. Les épreuves intermédiaires répondent à des critères de notation, de pondération, de pourcentage de réussite et d’échec détaillés dans notre Règlement Général d’Examen. Les candidats doivent avoir réussi l’ensemble des épreuves intermédiaires pour pouvoir s’inscrire aux examens de certification de module auprès de l’Oda MA.

  •  

  • 15.2 Conditions de promotion pour le module M3, M4, M5 et M6 « Épreuves de certification »

  • Les modules M3, M4, M5 et M6 aboutissent à un certificat de module directement délivré par le prestataire principal de formation ANDRAGOMED. Toutefois, comme pour les modules M1 et M2, les épreuves proposées pour ces trois modules répondent à des normes et des exigences émises par l’organe fédéral de l’Oda MA, la CoAQ MA. Les examens sont conçus d’après des modèles prédéfinis détaillés dans les descriptifs de module qui figurent sur le site de l’OrTra MA. L’accréditation fédérale de notre centre de formation ANDRAGOMED garanti la validité de notre système d’évaluation.  

  •  

  • 16. VALIDATION DES AQUIS PAR EXPERIENCE (VAE)

  •  

  • Pour tous ceux en possession d’un diplôme, qui bénéficient d’une expérience professionnelle en Suisse ou à l’étranger et qui désirent s’inscrire à l’une de nos épreuves de certification de module, il vous est possible de demander une VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) auprès de nos bureaux.

  •  

  • La commission pédagogique examinera tous les dossiers (portfolio) au cas par cas. 

  •  

  • Si nécessaire, une remise à niveau sera proposée aux candidats dans un délai de 4 à 8 semaines après la réception du portfolio et de la demande de validation VAE. 

  •  

  • 16.1 VAE comprend :

  •  

  • Analyse du dossier

  • Entretien individuel

  • Évaluations pratiques / théoriques / orales

  •  

  • 16.2 Prix de la VAE

  •  

  • Les frais pour une validation des acquis de l’expérience ou VAE se montent à SFR 500.- payables d’avance. La moitié de ce montant sera déduit de la somme totale d’écolage en cas de confirmation aux cours.

  •  

  • 17. CONSIGNES, MODALITÉS ET PROCÉDURES À SUIVRE / ÉPREUVES M1 À M6

  •  

  • L’ensemble des consignes, des modalités et des procédures à suivre des épreuves du cursus fédéral de naturopathie sont remises en détails sur des documents spécifiques dès le début de la formation. Elles répondent aux exigences de la Commission de Qualité de l’Oda MA, la CoAQ MA qui figurent dans le descriptif de module sous « Contrôle de compétences ». 

  • 18. MÉTHODOLOGIE D’EXAMEN

  •                         

  • Les examens sur tables / QCM : 

  • Il s’agit d’épreuves sur table pouvant contenir des Questions à Choix Multiples, des questions ouvertes, des textes à compléter, et autres…

  • L’épreuve Orale :            

  • L’examen oral peut consister en une soutenance en présence d’experts d’un dossier de validation, d’un cas clinique, d’une autoévaluation, de justifications liées à des décisions prises pour l’établissement d’une anamnèse, d’un traitement spécifique ou autres…

  • Le dossier de validation :

  • Il s’agit d’un dossier répondant à des consignes de validation bien précises qui a pour but de développer un sujet ou une thématique en rapport avec les contenus et les objectifs de formation du module ou des UF (Unités de Formation) concernés.

  • L’autoévaluation :

  • Il s’agit d’un relevé de notes personnelles concernant aussi bien les ressentis, les constats que les critiques auxquels la candidate a été confrontée tout au long de son module de formation. Tout comme pour la certification des compétences Oda-MM, cette épreuve peut être défendue lors d’un examen oral.

  • Les simulations : 

  • Il s’agit d’exercices de simulation en présence d’experts. On soumet au candidat un cas clinique fictif auquel ce dernier devra être en mesure de défendre et de développer une méthodologie de traitement adaptée.

  • Les entretiens : 

  • Des entretiens individuels menés en cours de formation peuvent également faire office d’épreuves formatives. Ils permettent aux examinateurs d’évaluer à différentes reprise, le niveau d’acquisition des savoirs des étudiants.

  • Les épreuves sommatives :

  • Le terme sommatif qualifie les examens finaux qui peuvent consister en des épreuves orales ou écrites. Il s’agit d’évaluations de fin de module.

  • Les épreuves formatives :

  • Il s’agit d’épreuves que le formateur peut proposer aux étudiants en cours de formation. Ils servent avant tout à jauger le niveau d’acquisition des participants. Ils peuvent être notés ou simplement servir d’examen en blanc. 

  • Les études de cas :

  • Les études de cas peuvent être demandés aux candidats tout au long de leur formation. Ils consistent en des suivis thérapeutiques pratiqués sur de vrais patients ou des cobayes fictifs. L’examen peut consister en l’évaluation des rapports détaillés des suivis thérapeutiques. Ces derniers répondent à des consignes de validation bien précises. 

  • Les exemples de cas tirés au sort :

  • Il s’agit d’exemple de cas présentés sur des fiches en format A5 ou A6 et qui proposent différentes situations. Le candidat tirera au sort une des fiches avant son épreuve et après un temps limité de préparation, il devra présenter oralement les solutions envisageables selon le cas. 

  • Le rapport d’observation d’une intervention thérapeutique/Domaine B-M6

  •     (Détaillé dans le document du rapport d’observation du domaine B–M6)

  • Il s’agit d’un rapport complet d’observation sur un patient, comprenant les anamnèses, les traitements, l’évolution d’une maladie et qui restituerait éventuellement le retour de patient en question. Le rapport écrit est rédigé d’après l’une des observations des interventions thérapeutiques en lien avec le domaine B. Ce mini-rapport, qui peut d’après les directives d’application fédérales être comparé à une mini étude de cas, a pour objectif premier de relever, développer, mettre la focale sur une situation particulière ou un cas réel qui a suscité à un moment donné, toute l’attention du stagiaire. 

  • Journal des apprentissages ou journal de bord

  •     (Détaillé dans le document des consignes du journal des apprentissages – M6)

  • Un journal des apprentissages est un outil majeur, pour retenir de façon pratique, au quotidien, la confrontation avec le travail, sa propre confrontation avec la réalité du terrain et pour collecter de la « matière première » pour les entretiens de stage. Dans un journal des apprentissages (Nb de pages illimité), le stagiaire note constamment ses principales expériences, ses impressions, ses réflexions et ses incertitudes. Le journal des apprentissages répond à des critères clairs. Il est indispensable qu’il soit brièvement présenté aux stagiaires par le prestataire de formation. Ce journal des apprentissages, ou journal de bord sert avant tout de recueil de données et d’informations observées, pratiquées et réfléchies durant le stage M6. Il est également essentiel à la rédaction de l’autoévaluation finale du candidat qui sera elle-même soutenue en guise d’examen oral en présence du maître de stage et du responsable pédagogique du prestataire principal ANDRAGOMED. 

  • Le test d’aptitudes ou « test à l’arrivée »

  • Il s’agit d’un test auxquels sont essentiellement soumis les futurs stagiaires qui proviendront de filières de formation autres qu’ANDRAGOMED ou qui désirent participer à ce stage pratique en passant par une Validation des Acquis par Expérience (VAE). Les étudiants ayant suivi le cursus modulaire proposé par le prestataire principal ANDRAGOMED sont exemptés de ce test d’entrée.

  • Le business plan :

  • Il s’agit d’un plan professionnel rédigé sous forme d’un projet détaillé dans le cadre d’une activité indépendante. 

  •  

  • 19. EN CAS D’ABANDON AVANT LA DATE PREVUE DES EPREUVES

  •  

  • Les candidats peuvent annuler leur inscription jusqu’à 4 semaines avant le début des épreuves. Le retrait doit être communiqué au plus tôt et par écrit à la commission pédagogique d’ANDRAGOMED, accompagné de justificatifs.

  •  

  • Une annulation de l’inscription après la décision d’admission n’est possible que pour des raisons valables telles que :

  •  

  • La maternité 

  • Une maladie ou un accident (présentation du certificat médical) 

  • Le décès d’un proche

  • Une convocation imprévue au service militaire, au service de la protection civile ou au service civil.

  •  

  • 20. NOTATIONS ET PONDÉRATIONS

  •  

  • Barème adapté au système genevois de 1 à 6 

    Certaines épreuves ANDRAGOMED sont soumises au système de notation genevois.

(Voir :  iBaremes.ch/ge)

 

  • Notation par pourcentage de réussite 

Il faut obtenir le 63% de réponses juste pour obtenir la moyenne pour réussir les épreuves. Le calcul du pourcentage de réussite est déterminé par le système de notation genevois.

(Voir :  iBaremes.ch/ge)

 

  • Les termes de validation sont : « RÉUSSI » et « ÉCHOUÉ ».

(Selon les dispositions de l’Oda MA)

 

  • Les niveaux de pondérations 1/2/3

Une même question peut être également comptée à double ou à triple.  

 

21. EN CAS DE TRICHERIE

 

Si le candidat est surpris en train de tricher durant l’épreuve, le surveillant ou les experts se verront dans l’obligation de l’exclure, séance tenante, de la session. Le candidat devra se représenter une seconde fois aux épreuves tout en s’acquittant des frais inhérents.  

 

22. LES CRITÈRES D’ÉVALUATION

 

Les critères d’évaluation répondent à différentes exigences et sont définis clairement dès la conception des programmes de formation.  

 

  • Les objectifs de formation sont listés dans tous les programmes remis à nos étudiants dès le début des cours. Les apprenants comme les formateurs sont tenus de s’y référer tout au long de la formation. Ils servent également d’indicateurs et de critères d’évaluation lors des épreuves. 

  • Les grilles critériées sont remises aux experts avant les épreuves et répondent aussi bien aux exigences fédérales qu’aux niveaux d’atteintes ciblés.

  • Les attitudes du naturopathe sont évaluées d’après les exigences de l’Oda MA et sont prise en considération tout au long de la formation aussi bien par les apprenants que par les formateurs.

  • Les niveaux de connaissance sont évalués d’après les exigences de l’Oda MA et sont prise en considération tout au long de la formation aussi bien par les apprenants que par les formateurs.

  • Les niveaux de compétences ou d’aptitudes sont évaluées d’après les exigences de l’Oda MA et sont prise en considération tout au long de la formation aussi bien par les apprenants que par les formateurs.

  • Le respect des modalités imposées pour la création d’un dossier de validation et pour toute autre forme d’examen.

  • La clarté et la compréhension, le respect du nombre de pages imposées, le respect du temps imparti, …

  • Et autres…

 

 

 

 

23. LA MÉTHODE IPRE

 

(Selon le guide relatif à « P1 Étude de cas » de l’CoAQ MA)

 

La méthode IPRE est appliquée lors d’examen pratiques et elle répond aux processus détaillés ci-dessous. Les candidats seront également évalués d’après l’application de cette procédure didactique. 

 

23.1 I - PROCESSUS D’INFORMATION 

 

 

Établissement de l’anamnèse (quantité) 

  • Description globale du processus d’anamnèse selon la discipline/les branches optionnelles de la discipline et présentation complète du cas 

  • Présentation des conditions-cadres et setting, prise de contact et état du patient au début de la thérapie 

Établissement de l’anamnèse (qualité) 

  • Le relevé d’informations pertinentes de la discipline du/de la thérapeute, p.ex. des questions concrètes, prise de renseignements ou examens ainsi que tout apport thérapeutique doivent être clairement mis en évidence 

Résultat de l’anamnèse, observations, investigations 

  • Description complète des processus relatifs au résultat de l’anamnèse, de toutes les observations (patient, situation) et des investigations effectuées 

Collecte d’informations médicales 

  • Relevé de la situation du patient sur le plan de la médecine traditionnelle 

Attribution, condition de suivi 

  • Rédaction d’une évaluation claire de ses propres attributions 

  • Description comment la condition de suivi a été saisie et réglée/convenue avec le patient 

Conditions de vie, ressources 

  • Représentation de la condition de vie et des ressources du patient, explication de leur pertinence pour le cas 

 

 

 

 

 

 

23.2 P - PROCESSUS DE PLANIFICATION 

 

 

Analyse, interprétation

L’analyse et l’interprétation des résultats de l’anamnèse et de l’information sont présentées selon les exigences de la discipline et doivent être issues des propres pensées (les citations de la littérature spécialisée pour appuyer la propre analyse doivent être utilisées avec modération). 

Évaluation de médecine alternative et diagnostic 

  • Évaluations cohérentes et compréhensibles de la situation actuelle et résultats du point de vue de la médecine alternative. 

  • Établissement d’un diagnostic de travail individuel de médecine alternative. Le diagnostic de travail et la justification de la thérapie sont cohérents.  

  • Explication des réflexions sur les diagnostics différentiels, éventuellement autres investigations. 

Évaluation médicale et diagnostic de travail 

  • Présentation d’une évaluation compréhensible et cohérente de la situation actuelle et des résultats du point de vue de la médecine traditionnelle. 

Objectifs et plan thérapeutiques 

  • Présentation des objectifs thérapeutiques et du plan thérapeutique en intégrant le patient. 

  • Présentation de la convention passée avec le patient. 

 

 

23.3 R - PROCESSUS DE REALISATION 

 

 

Concept de traitement selon les principes fondamentaux de la discipline 

  • Présentation correspondant au suivi de traitement de tous les moyens et méthodes thérapeutiques et stratégies de traitement appliqués selon les concepts et principes de la discipline (ordonnances médicales, pratiques manuelles ou autres approches thérapeutiques).  

Concept de traitement selon l’analyse et le suivi 

  • Présentation du suivi de traitement avec référence à la discipline et à l’analyse. 

Concept de traitement selon les objectifs thérapeutiques 

  • Présentation du suivi de traitement et de la mise en pratique cohérente par rapport aux objectifs thérapeutiques. 

Compétence professionnelle 

  • Mise en œuvre des mesures thérapeutiques décrites selon les compétences de la discipline et des branches optionnelles 

Gestion du cas 

  • Présentation de l’ensemble des consultations et suivi avec des processus thérapeutiques et de traitement de la médecine alternative compréhensibles. 

Suivi médical 

  • Description du suivi thérapeutique permanent et adaptations à la situation actuelle. 

       Garantie du suivi médical permanent et sécurité du patient

Ressources, compétences de santé 

  • Présenter comment les ressources ont été renforcées et comment les compétences de santé du patient ont été promues. 

  • Description des mesures permettant de promouvoir la santé, autres mesures et mesures complémentaires 

 

 

 

 

23.4 E - PROCESSUS D’ÉVALUATION 

 

 

Évaluation des actions conformes à la discipline, du suivi médical et de la promotion de la santé

  • Description des processus d’évaluation effectués, avec référence aux résultats obtenus, aux processus de pensée et de travail au cours du traitement 

 

 

24. COMPÉTENCES CONFORMES AUX CONSIGNES DE LA CoAQ MA 

 

Les compétences qui figurent ci-dessous font partie des objectifs à atteindre en vue de l’obtention du diplôme fédéral de naturopathe. Ces mêmes compétences servent de critère d’évaluation durant les cessions d’examens ANDRAGOMED. Les candidats sont vivement encouragés à s’y référer tout au long de leur formation afin de s’accoutumer aux exigences fédérales. 

 

 

A. Le Naturopathe avec diplôme fédéral est un spécialiste de la santé, qui, en se basant sur un système de médecine alternative, traite, conseille, accompagne et soutient des individus souffrant de troubles de la santé. Pour cela il/elle évalue autant que possible l’état de santé des patientes et patients au plan médical. 

 

A1.     ÉLABORE DES PROCESSUS THÉRAPEUTIQUES A L’AIDE D’UN SYSTEME GLOBAL DE MÉDECINE ALTERNATIVE

Le naturopathe élabore des processus thérapeutiques à l’aide d’un système global de médecine alternative : 

Le naturopathe avec diplôme fédéral, travaille sur la base d’un système global en médecine alternative qu’il a acquis pour favoriser la guérison ou atténuer des maladies et renforcer la santé. Il pose des diagnostics individuels, prend les mesures thérapeutiques pour enclencher et diriger les processus de guérison.

 

 

A2.   SUIT LES PATIENTES ET PATIENTS DANS LES DIFFÉRENTES PHASES DE LA MALADIE EN ACCORD AVEC LES PRINCIPES DE    LA MÉDECINE ALTERNATIVE

Le naturopathe avec diplôme fédéral en médecine traditionnelle Européenne MTE pose un diagnostic médical et s’assure que les outils thérapeutiques de la médecine alternative peuvent être mis en œuvre de manière efficace sans mettre la santé en péril. Il traite les patients aussi bien pour des maladies aigues que chroniques, les suit et les accompagne tout au long des différentes phases de la maladie et de la santé. Il évalue le cas soumis aussi du point de vue des compétences et attributions et adresse les patientes et patients à des médecins et à d’autres spécialistes pour d’autres investigations, thérapies ou mesures.

 

 

A3.  RENFORCE LES RESSOURCES DES PATIENTS ET ENCOURAGE LEUR COMPETENCE EN SANTE

Le naturopathe avec diplôme fédéral en médecine traditionnelle Européennes MET travaille avec les aptitudes, les ressources et les stratégies individuelles des patientes et patients. En plus du renforcement des ressources obtenu par la thérapie en médecine alternative, il consolide la compétence en santé des patientes et patients. Il les conseille de manière holistique sur les questions de santé. Il améliore leur comportement en ce qui concerne la santé et s’engage pour la Salutogénèse et la prévention des maladies.

 

 

B. Construire des relations pertinentes pour la thérapie : Le naturopathe avec diplôme fédéral, la naturopathe avec diplôme fédéral construit sa relation avec les patientes et patients et leurs personnes de référence privées ou professionnelles. Il/elle utilise ses compétences relationnelles comme base pour le travail en médecine alternative et pour les processus de communication et de coopération qui se rapportent aux patientes et patients. Il/elle sait que de bonnes relations constituent une part essentielle du succès de la thérapie.

 

B1 Construit des relations avec les patientes et patients et les personnes de référence en fonction du cas Le naturopathe avec diplôme fédéral, la naturopathe avec diplôme fédéral favorise et soutient le travail thérapeutique et le suivi des patient-e-s par une communication et une relation adéquate.

 

B2 Construit des relations avec des spécialistes pour garantir le pilotage des patientes et patients selon les principes de la médecine alternative 

Le naturopathe avec diplôme fédéral, la naturopathe avec diplôme fédéral travaille efficacement avec des collègues, des spécialistes de la santé et d’autres groupes professionnels pour un suivi, un conseil et des soins optimaux. Il/elle coordonne et met en place, selon l’accord passé avec les patientes et patients, des mesures externes et les accompagne comme il se doit. Il/elle les soutient et défend leurs intérêts de façon appropriée. 

 

 

C. Le Naturopathe avec diplôme fédéral met, aussi par souci de ses responsabilités, son savoir et sa réflexion au service du rétablissement, du maintien et de la prévention de la santé des patientes et patients et de la population. Il/elle est à même de préserver et de favoriser sa propre santé.

C1. Veille à sa santé et à son équilibre 

Le naturopathe avec diplôme fédéral, la naturopathe avec diplôme fédéral est consciente des défis particuliers de sa profession et sait en gérer le poids. Il/elle sait reconnaître les indices de stress physique et mental et agit en conséquence. 

 

C2. S’engage pour la santé publique 

Le naturopathe avec diplôme fédéral, la naturopathe avec diplôme fédéral s’engage pour la promotion de la santé publique. Il/elle met en place ses propres activités ou apporte son soutien à des activités existantes, afin de promouvoir la santé grâce à son point de vue professionnel spécifique. 

 

 

D. Apprendre et enseigner : Le naturopathe avec diplôme fédéral, la naturopathe avec diplôme fédéral ne cesse d’acquérir des connaissances solides pour élargir son savoir et ses aptitudes. Il/elle est capable de se procurer des informations de sa propre initiative, de les évaluer et de les transmettre de manière adéquate dans le cadre de son travail. 

 

D1 Se perfectionne au plan professionnel 

Le naturopathe avec diplôme fédéral, la naturopathe avec diplôme fédéral travaille selon l’état actuel des connaissances de la profession. Il/elle réfléchit à son activité professionnelle, élargit en permanence ses connaissances, affine sa dextérité et ajuste son comportement. 

 

D2 Se perfectionne au plan personnel 

Le naturopathe avec diplôme fédéral, la naturopathe avec diplôme fédéral se penche sur l’état de son développement personnel. Il/elle le structure continuellement en adéquation avec son activité professionnelle. 

 

D3 Se procure, évalue, exploite les informations et transmet les connaissances 

Le naturopathe avec diplôme fédéral, la naturopathe avec diplôme fédéral se procure de manière autonome et ciblée les informations utiles se rapportant à son travail. Les évalue et les utilise pour son activité. Il/elle transmet ses connaissances et ses expériences professionnelles aux patientes et patients et au public de manière appropriée

 

 

Le Naturopathe avec diplôme fédéral est un professionnel qui affiche un comportement professionnel dans son activité thérapeutique, dans son environnement professionnel et son positionnement éthique. 

E1. Agit selon les principes de l’éthique professionnelle et représente la profession : Le Naturopathe avec diplôme fédéral est tenu(e) de respecter les principes éthiques de la profession dans son activité. Il/elle travaille avec compétence et respecte ses limites professionnelles et personnelles. Il/elle contribue à une image positive de la profession auprès du public.

 

 

F. Constituer un réseau et travailler en équipe : Le naturopathe avec diplôme fédéral, la naturopathe avec diplôme fédéral dispose d’un bon réseau dans le milieu de la santé. Il/elle participe à des groupes de travail, à des projets et à des réseaux de manière constructive. Il/elle se distingue par sa capacité à faire équipe et par un comportement responsable dans les groupes qui travaillent à la promotion des soins en santé. 

 

F1 Travaille dans une équipe en tant que spécialiste 

Le naturopathe avec diplôme fédéral, la naturopathe avec diplôme fédéral peut travailler dans des cabinets communs, dans des équipes interdisciplinaires, dans des projets et des réseaux des systèmes de la santé, de l’éducation et du social. 

 

F2 Se constitue un réseau professionnel 

Le naturopathe avec diplôme fédéral, la naturopathe avec diplôme fédéral se constitue un réseau interdisciplinaire. Il/elle coopère avec d’autres spécialistes et organisations de la profession ou d’autres groupes professionnels et soigne ses contacts professionnels. 

 

Le Naturopathe avec diplôme fédéral dirige son cabinet de façon entrepreneuriale. Il gère les ressources à sa disposition et veille à ce que la qualité de son travail soit irréprochable pour le bien et la sécurité des patientes et patients. 

 

G1 Dirige et gère son cabinet : Le Naturopathe avec diplôme fédéral dirige son cabinet selon des principes entrepreneuriaux. Il en assure le fonctionnement et l’administration. Il documente son activité thérapeutique. Il agence son cabinet et en entretient l’infrastructure. 

G2 Assure et développe la qualité de son travail : Le Naturopathe avec diplôme fédéral veille régulièrement à la qualité de son activité professionnelle et prend les mesures pour en assurer et en améliorer la qualité de manière ciblée. 

 

 

 

25. LES NIVEAUX D’EXIGENCE

(Selon les exigences de l’Oda MA)

Les items de l’épreuve écrite sur table sont conçus d’après les 3 niveaux d’exigence qui figurent dans les tableaux ci-dessus. Les questions sont en lien direct avec l’évaluation des connaissances, des aptitudes (capacités) et des attitudes professionnelles du futur naturopathe diplômé par la confédération.  

 

  • Les 3 niveaux de connaissance à atteindre en vue des évaluations finales :

 

 

  • W1 = Se rappeler et restituer des connaissances mémorisées. 

  • W2 = Saisir, comprendre et interpréter facilement les états de fait. 

  • W3 = Faire le lien entre les connaissances acquises, les appliquer à des situations           nouvelles; analyser, évaluer, juger, combiner, résoudre des situations.  

   

 

  • Les 3 niveaux d’aptitude à atteindre en vue des évaluations finales :

 

 

  • F1 = Observer, copier et imiter des aptitudes. Décrire leur utilisation, ses modalités et le bénéfice.

  • F2 = Autonomie, action simple selon des modalités simples, sans faute, dans le respect des règles et des limites connues.

  • F3 = Routine, aptitude internalisée, autonome, indépendante de la situation et du patient, responsabilité, action complexe, composante inattendue.

 

 

  • Les 3 niveaux d’attitude à atteindre en vue des évaluations finales :

  

 

  • H1 = Reconnaissance et observation d’attitudes et de valeurs. Celles–ci se manifestent par de l’attention et de la sensibilisation. 

  • H2 = Réfléchir, remettre en question, se définir par rapport à une attitude et des valeurs. Cette attitude se manifeste en se sentant concerné, en réagissant, en résistant, en attachant une valeur, relation émotionnelle.

  • H3 = Intériorisation des principes et des valeurs. Cette attitude se manifeste par vivre une attitude, une identité, l’appartenance à un réseau, un système de valeurs.

 

 

26. MATRICE DES EXAMENS INTERMÉDIAIRES DE NATUROPATHIE DU CURSUS FÉDÉRAL

 

EXAMENS INTERMÉDIAIRES M1 – M2

M1 – M2

TYPES D’ÉVALUATIONS

UF ÉVALUÉS

TEMPS

M1

  • QCM 

  • QUESTIONS OUVERTES À RÉPONSES COURTES

  • Connaissances de base en sciences naturelles et biochimie

  • Biologie – Anatomie – Physiologie - Pathologies 

  • Psychologie – Psychopathologies- Phases de développement de l’être humain

  • Pharmacologie - Épidémiologie - Effets placébo et Nocebo 

  • Hygiène et protection anti infectieuse

  • Concepts thérapeutiques  

6 H

Collectif

  • PRATIQUE

  • Examens médicaux et cliniques

  • Diagnostics 

  • Évaluations médicales

  • Anatomie palpatoire

  • BLS – AED

  • Attitudes et compétences du naturopathe 

  • Terminologie médicale

  • Références à d’autres spécialistes

2 H 

Individuel

M2

Bloc 1

  • QCM 

  • QUESTIONS OUVERTES À RÉPONSES COURTES 

  • CAS CLINIQUES

  • Bases en MTE - Fondements en MTE

  • Les attitudes professionnelles du naturopathe

  • Hygiène de vie et mode de vie

  • Désintoxication et Drainage 

  • Physiologie - Pathologie - Pathophysiologie en MTE

  • Mesures médicales environnementales

  • Médecine de l’habitat

3 H 

Collectif

M2

Bloc 2

  • QCM - QUESTIONS OUVERTES À RÉPONSES COURTES - CAS CLINIQUES (90 min.)

 

  • ÉTUDE DE CAS DE 20 PAGES ET SOUTENANCE ORALE (45 min.) 

 

  • PRATIQUE DE CONSULTATION VRAI FAUX PATIENTS (120 min.)

  • Diagnostique iridologie

  • Tests musculaires

  • Anamnèses - Bilans – Diagnostics

  • Pratiques de consultations

  • Suivi de cas et accompagnement spécifique

  • Transfert du patient

  • Pratique de consultation Nutrition

  • Santé par le toucher + Atelier

  • Le système Crânio-Sâcré - Les adaptations

1 H 30 min. collectif

 

2 H 45 min. 

Individuel

M2

Bloc 3

  • QCM - QUESTIONNAIRE À RÉPONSES BRÈVES (90 MIN.)

 

  • MÉMOIRE DE 10 PAGES ET SOUTENANCE ORALE (30 MIN.) 

  • Nutrithérapie

1 H 30 min. collectif

 

2 H 30 min. 

Individuel

M2

Bloc 3

  • QCM - QUESTIONS OUVERTES À RÉPONSES COURTES - CAS CLINIQUES (90 min.)

 

  • Phytothérapie - Les 60 plantes médicinales - Gemmothérapie   

  • Élixirs floraux, Fleurs du Dr Bach

  • Spagirie 

  • Aromathérapie – Oligothérapie

  • Remèdes thérapeutiques

  • Sels de Schüssler

  • Argilothérapie 

  • Interventions aigues et d’urgence dans la MTE

  • Maladies chroniques - traitement palliatifs et antalgiques en MTE

1 H 30 min. collectif

M2

Bloc 4

  • QCM - QUESTIONNAIRE À RÉPONSES BRÈVES - PRÉSENTATION DE CAS

  • Réflexologie générale  

1 H 50 min. collectif

 

30 min. 

Individuel

M2

Bloc 4

  • QCM - QUESTIONNAIRE À RÉPONSES BRÈVES 

  • Massage classique 

  • DLM Drainage lymphatique Certifiée     Dr. Vodder

3 H 

(Massage/DLM)

Collectif

 

2X50 min. 

Individuel

 

27. MATRICE DES EXAMENS DE CERTIFICATION DE NATUROPATHIE M1/M2/M3 DU CURSUS FÉDÉRAL

 

EXAMENS DE CERTIFICATION 

DE NATUROPATHIE M1 – M2 – M3

M3 – M4

M5

TYPES D’ÉVALUATIONS

UF ÉVALUÉS

TEMPS

M3

  • QCM 

  • QUESTIONS OUVERTES À RÉPONSES COURTES

  • Les facteurs d’influence sur la santé

  • La gestion du stress

  • Éthique médicale

  • La promotion de la santé

  • Les attitudes spécifiques d’après les compétences A3/C1/C2/E1 du profil professionnel du naturopathe avec diplôme fédéral

1H30 min. 

Collectif

M4

  • 2 ENTRETIENS INDIVIDUELS MENÉS DURANT LE MODULE

 

  • 1 DOSSIER ÉCRIT REMIS AVANT LA SOUTENANCE ORALE

 

  • 1 SOUTENANCE ORALE

 

 

 

  • Bases de la communication 

  • Concepts de relation et de suivi thérapeutique 

  • Étapes du deuil 

  • Gestion des conflits 

  • Situations de groupes critiques

  • Principes et conditions de la collaboration 

  • Définir - Planifier - Appliquer - Contrôler les besoins de son perfectionnement 

  • Communication non verbale - Gestuelle - Méthodes de décodage

  • Les dynamiques de groupe

  • Connaissances - Compétences – Attitudes spécifiques du naturopathe diplômé selon l’Oda MA (B/B1/B2/D/D1/D2/D3/F/F1/F2)  

  • MINDFULNESS (MBSR)

30 min.

Individuel

M5

 

  • 1 MINI BUSINESS PLAN REMIS AVANT LA SOUTENANCE ORALE

 

  • 1 SOUTENANCE ORALE

 

  • Outils et méthodes de l’économie d’entreprise 

  • Ordre juridique et contrats

  • Les systèmes fiscaux suisses

  • Assurances (pratique)

  • Tenue des comptes

  • Qualité et développement qualitatif

  • Capacités spécifiques (pratique)

  • Droit des patients 

  • Législation sur la sante 

  • Système de santé

  • Les attitudes spécifiques d’un thérapeute indépendant

30 min.

Individuel

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DES EXAMENS 

CURSUS PROFESSIONNELS 

 

 

 

 

TABLE DES MATIÈRE 

 

 

 

 

  1. OBJECTIF DE CE DOCUMENT 

  2. CONDITIONS D’ADMISSION AUX ÉPREUVES

  3. APPELS À CANDIDATURES AUX ÉPREUVES 

  4. DATE DES EXAMENS / CALENDRIER                    

  5. FORMULAIRES D’INSCRIPTION AUX ÉPREUVES 

  6. CONSIGNES, MODALITÉS ET PROCÉDURES À SUIVRE POUR LES ÉPREUVES

  7. ORGANE RESPONSABLE DU SYSTÈME ÉVALUATIF

  8. VALIDATION DES AQUIS DE L’EXPERIENCE (VAE)

  9. LES EXPERTS 

  10. RÉCUSATION DES EXPERTS

  11. DÉLIBÉRATION ET VOIE DE CÉCISION DES EXPERTS 

  12. RÉCUSATION EN CAS D’ÉCHEC AUX EXAMENS

  13. RETOURS DÉTAILLÉS DES ÉPREUVES RÉUSSIES

  14. NOMBRE D’ÉCHECS AUTORISÉS                        

  15. EN CAS DE TRICHERIE

  16. COÛTS ET FRAIS D’EXAMENS

  17. MESURES EN CAS D’IMPRÉVUS 

  18. ABANDON AVANT LA DATE PREVUE DES EPREUVES

  19. TYPES D’EXAMEN

  20. NOTATIONS ET PONDÉRATIONS

  21. LES CRITÈRES D’ÉVALUATION

  22. LA MÉTHODE IPRE

  23. 23. LES NIVEAUX D’EXIGENCE

 

 

 

 

 

 

 

RÈGLEMENT GÉNÉRAL EXAMENS 

CURSUS PROFESSIONNELS 

 

 

  1. OBJECTIF DE CE DOCUMENT 

 

  • Informer les candidats inscrits aux épreuves intermédiaires (formatives) et finales (sommatives), sur les points généraux inhérents à notre système d’évaluations. 

 

2. CONDITIONS D’ADMISSION AUX ÉPREUVES

 

  • 2.1 Ne sont admis aux épreuves (tout type d’examen) que :

  • Les candidats en mesure de justifier un 80% de présence aux cours auprès du prestataire principal ANDRAGOMED. 

  • Les candidats ayant suivi leurs cours auprès d’un prestataire externe, agrée par les organismes d’accréditation (Ortra MA/TC/MM). 

  • Les candidats pouvant justifier leur candidature au moyen d’une VAE.

 

  • 2.2 Prérequis exigés en vue des épreuves fédérales :

 

  • CFC, Diplôme, Validation des acquis VA, VAE et toute autre certification équivalente du degré secondaire (sous présentation de pièces justificatives)

  • 20 ans révolus (négociations possibles) 

  • S’être acquitté des frais d’inscription (si pas inclus dans les coûts de formation) 

  • 2.3 Formations reconnues du degré secondaire II en Suisse :

 

  • Maturité gymnasiale 

  • Attestation de l’école de culture générale

  • Diplôme de maturité spécialisée 

  • Diplôme d’une école de culture générale (2 ou 3 ans)

  • Diplôme de commerce

  • Diplôme d’un collège ou d’un lycée 

  • Diplômes jugés équivalents dans l’UE

  • Certificats Fédéraux de Capacité (CFC)

 

Toutes les certifications ou attestations (UE ou hors communauté européenne) équivalentes au degré secondaire II, sont soumises à une validation d’acquis VA (payante) par la commission pédagogique d’ANDRAGOMED. 

 

N.B. : Les documents rédigés en langues autres que le français, l’allemand, l’italien et l’anglais ne peuvent être soumis au contrôle d’équivalence que suite à une traduction claire et compréhensible

 

3. APPELS À CANDIDATURES AUX ÉPREUVES 

 

L’appel à candidature des épreuves se fait au moyen d’un bulletin d’inscription adressés par courriel aux participants (2 mois avant la date des examens). Toutefois, dès le début de leur formation, les étudiants sont informés de façon générale sur le déroulé de leurs examens et des compétences professionnelles à visées. 

 

3.1 L’appel à candidature s’effectue d’après les dispositions suivantes :

 

  • L’espace étudiant internet est accessible aux étudiants au moyen d’un code personnel. 

  • Les entretiens individuels avant, pendant et après inscription 

  • Un classeur individuel remis aux apprenants en début de formation contenant les renseignements nécessaires, y compris l’appel à candidature des épreuves.   

  • Le coordinateur de formation, lors de l’introduction au premier cours.

  • Les formulaires d’inscriptions mentionnent les dates d’examen.

  • Notre site internet affiche les dates d’examen pour des candidats venant d’autres prestataires de formation accrédités. 

 

4. DATE DES EXAMENS / CALENDRIER                    

 

Les dates des cessions d’examen sont transmises en début de formation. Elles figurent sur nos bulletins d’inscription aux épreuves et sur notre site internet dans l’espace étudiant. Les candidats venant d’autres écoles accréditées ou pouvant justifier leur candidature par une validation des acquis de l’expérience (VAE) peuvent consulter nos appels à candidature sur notre site internet. Cependant, il se peut, que pour des raisons d’organisation, les dates prévues initialement soient modifiées au courant de la formation. 

 

5. FORMULAIRES D’INSCRIPTION AUX ÉPREUVES 

 

  • (2 mois avant les épreuves), ANDRAGOMED remet par courriel aux futurs candidats, un formulaire d’inscription. 

  • Le bulletin d’inscription est à retourner au secrétariat d’ANDRAGOMED, au plus tard 4 semaines avant le jour des épreuves.

 

6. CONSIGNES, MODALITÉS ET PROCÉDURES À SUIVRE POUR LES ÉPREUVES

 

L’ensemble des consignes, des modalités et des procédures à suivre sont remises en détails sur des documents annexés au bulletin d’inscription aux examens. 

 

  • Les procédures à suivre 

  • Les critères d’évaluation

  • Les niveaux d’exigences 

  • Les compétences ciblées 

  • Les conditions d’admission aux épreuves 

  • Les consignes spécifiques inhérentes à chaque épreuve 

  • Le déroulement détaillé de chacune des épreuves 

7. ORGANE RESPONSABLE DU SYSTÈME ÉVALUATIF

 

    7.1 La commission pédagogique se compose de trois membres cadres de     l’institution : 

    • Un membre de la direction

    • Le responsable pédagogique

    • Le formateur responsable du pôle naturopathie

 

    7.2 Rôles de la commission pédagogique 

  • Assure la mise à jour périodique des nouvelles directives inhérentes au présent règlement d’examen.

  • Fixe les taxes d’examen. 

  • Établi la date et le lieu des différentes épreuves. 

  • Établi les programmes d‘examen et les contenus des épreuves. 

  • Recrute, engage les examinateurs et les experts.

  • Décide des admissions aux examens ainsi que des éventuelles exclusions. 

  • Définit les contenus de formation et les exigences de validation d’après les différents organes d’accréditation. 

  • Supervise les différentes épreuves formatives et sommatives. 

  • Traite les requêtes, les recours, les litiges. 

  • Assure la mise à jour des modules. 

  • Décide des reconnaissances ou de la prise en compte d’autres diplômes et d’autres certifications (VAA ou VAE). 

  • Veille au développement de l’assurance de la qualité́ et à la mise à jour régulière des profils de qualification. 

 

8. VALIDATION DES AQUIS DE L’EXPERIENCE (VAE)

 

Pour les candidats en possession d’un diplôme, qui bénéficient d’une expérience professionnelle en Suisse ou à l’étranger et qui désirent s’inscrire à l’une de nos épreuves de certification de module, il est possible de demander une VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) auprès de nos bureaux.

 

La commission pédagogique examinera tous les dossiers (portfolio) au cas par cas. 

 

Si nécessaire, une remise à niveau sera proposée aux candidats dans un délai de 4 à 8 semaines après la réception du dossier de validation VAE. 

 

  • 8.1 VAE comprend :

 

  • Analyse du dossier

  • Entretien individuel

  • Évaluations pratiques / théoriques / orales

 

  • 8.2 Prix de la VAE

 

Les frais pour une validation des acquis de l’expérience (VAE) se montent à SFR 500.- payables d’avance. La moitié de ce montant sera déduit de la somme totale d’écolage en cas de confirmation aux cours.

9. LES EXPERTS 

 

Les experts (formateurs principaux ou externes) sont représentés par des professionnels de la santé ou des spécialistes reconnus dans la discipline concernée. 

 

Selon l’article 45 de la loi fédérale sur la formation professionnelle ; les formateurs (ou experts) disposent d'une formation qualifiée dans leur spécialité professionnelle et justifient d'un savoir-faire pédagogique, méthodologique et didactique adéquat. Le Conseil fédéral fixe les exigences minimales de la formation des formateurs.

 

9.1 Rrecrutement des experts et surveillants d’examen.

 

La commission pédagogique sélectionne les experts pour les examens le démarrage des cours. 

 

  • La surveillance des épreuves sur table (écrites) peut être assurée par l’un des membres de la commission pédagogique ou par un formateur externe. 

  • Les experts des épreuves orales sont au nombre de deux et sont constitués par :

  • L’expert principal : le formateur titulaire de la discipline évaluée.

  • L’expert externe : un professionnel de la santé qualifié et reconnu par les différents organes d’accréditation ou un membre de la commission pédagogique.

  • Les experts des travaux de validation à remettre à l’avance : L’évaluation des travaux écrits (dossiers, mémoires) est effectuée par les formateurs titulaires de la discipline évaluée. En cas de soutenance orale, une deuxième relecture est effectuée par un membre de la commission pédagogique ou par l’expert externe. 

  • Les experts des auto-évaluations, des journaux des apprentissage, des études de cas et autres répondent aux mêmes qualifications que celles du point précédent. 

  • Les experts des évaluations formatives (intermédiaires) sont constitués par les formateurs titulaires de la discipline enseignée ou par des assistants (étudiants avancés).

  • Les experts des évaluations fédérales sont recrutés par les différentes commission d’assurance qualité des Ortra MA/TC/MM.

 

10. RÉCUSATION DES EXPERTS

 

Les noms des experts sont communiqués lors de l’inscription aux examens, environ deux mois avant la date des épreuves. Ceci afin que les récusations écrites puissent être analysées et pour que des mesures appropriées puissent être prises à temps. 

 

  • Les candidats peuvent déposer une requête écrite de récusation auprès de notre secrétariat et ce, dans les deux semaines après la publication des noms des experts. 

  • La commission pédagogique est responsable de l’analyse des motifs de récusation.

  • La commission pédagogique s’engage à rendre une réponse favorable ou négative à la demande de récusation dans les plus brefs délais.  

 

  • 10.1 Exemples possibles de motifs de récusation :

 

  • Procédure judiciaire en cours envers l’un des experts nommés

  • Liens de parenté pouvant influer sur le résultat final

  • Litiges divers en cours avec l’un des experts nommés

  • Qualifications insuffisantes de l’un des experts nommés

  • Autres …

 

11. DÉLIBÉRATION ET VOIE DE CÉCISION DES EXPERTS 

 

Les épreuves évaluées par plus d’un expert, requièrent une concertation en vue d’une décision collégiale. La durée des délibérations dépend du degré d’exigence des épreuves et des points divergents quant au résultat final. Les délibérations reposent sur l’atteinte des objectifs ciblés (compétences) conformément aux programmes de formation et des exigences des organes fédéraux. 

 

 

  • 11.1 Voie de décision et communication des résultats :    

    

  • La commission pédagogique communique les résultats dans les deux à quatre semaines après les épreuves.

  • La commission pédagogique peut être menée à prendre des décisions selon le cas par cas.

 

  • 11.2 Exemples de décision :

 

  • Lors de maladies, de décès d’un proche ou d’obligations civiles de dernière minute, un candidat pourrait ne pas être en mesure de se présenter aux examens. La commission pédagogique, en collaboration avec les experts et les formateurs, prend alors la décision la plus adéquate en fonction du cas. 

  • Il se peut également qu’un candidat ait fait preuve de beaucoup d’assiduité, qu’il ait manifesté un grand intérêt tout au long de sa formation et que lors des épreuves, il n’obtienne pas de « justesse » la note suffisante pour réussir son examen. Encore une fois, la commission pédagogique peut être menée à délibérer en vue d’une décision adaptée.

  • Les décisions en lien avec les modalités à suivre en cas d’échec telles que : Le candidat doit-il repasser l’entier des épreuves ou uniquement une partie ? Doit-il fournir un complément écrit afin de compléter son travail de validation.

 

12. RÉCUSATION EN CAS D’ÉCHEC AUX EXAMENS

 

En cas d’échec, le candidat peut faire recours par écrit à la commission pédagogique dans les 30 jours après la remise des résultats. 

 

  • Selon l’article 10 de la loi fédérale sur la formation professionnelle concernant les droits des personnes en formation, il est stipulé : « Les prestataires de la formation à la pratique professionnelle et de la formation scolaire accordent aux personnes en formation le droit d'être consultées ».

  • En d’autres termes, le candidat ayant échoué à un examen est en droit de consulter ses examinateurs afin d’obtenir un retour détaillé sur les épreuves en question.

 

13. RETOURS DÉTAILLÉS DES ÉPREUVES RÉUSSIES

 

En cas de réussite, les retours détaillés ou la consultation des épreuves dépendent uniquement du bon vouloir des experts, mais ne peuvent en aucun cas être exigés par les candidats. 

 

14. NOMBRE D’ÉCHECS AUTORISÉS                        

 

Le candidat peut se représenter à deux rattrapages en cas d’échec, suite de quoi, il se verra définitivement libéré de la formation, et ce, sans possibilité de remboursement aucun. 

 

  • Le candidat peut se représenter, sans frais supplémentaire, à une nouvelle évaluation lors d’une session future.

  • Le candidat peut demander de repasser ses épreuves sans attendre la prochaine session d’examen. Toutefois, les rattrapages hors dates officielles, sont payants (400.-).

  • En cas de troisième échec, le candidat se verra obligé de suivre de nouveau le cours dans sa totalité ou en partie (décision concertée entre le formateur titulaire et la commission pédagogique). 

  • Pour les épreuves écrites, les dossiers de suivis de patients, les résumés, l’auto-évaluation, les comptes rendus des heures pratiques à domicile, etc., il se peut que la commission pédagogique demande au candidat de compléter ou de refaire l’un ou l’autre de ces dispositifs.   

 

15. EN CAS DE TRICHERIE

 

En cas de tricherie lors d’une épreuve, les surveillants ou les experts se verront dans l’obligation d’exclure le candidat de la session des examens. Le candidat pourra se représenter une seconde fois aux épreuves tout en s’acquittant des frais inhérents.  

 

16. COÛTS ET FRAIS D’EXAMENS

 

  • Les frais d’examen pour les apprenants d’ANDRAGOMED : L’ensemble des coûts et des frais générés par les examens sont compris dans les frais d’écolage initiaux, et ce, pour chaque module de formation. 

  • Les frais d’examen pour les apprenants avec une Validation de Acquis par Expérience (VAE) : Les frais d’examen sont estimés selon la rémunération des experts, du personnel et des tâches administratives impliqués dans l’organisation des cessions.

  • Les frais d’examens pour les apprenants ayant suivi leurs cours au sein d’un prestataire de formation externe reconnu par les OrTra MA/TC/MM : Les frais d’examen sont estimés selon la rémunération des experts, du personnel et des tâches administratives impliquées dans l’organisation des cessions.

  • En cas d’échec : Les candidats qui désirent se représenter à un examen avant la prochaine session, doivent s’acquitter des frais et des coûts estimés selon la rémunération des experts, du personnel et des tâches administratives impliquées dans l’organisation des épreuves de rattrapage.

 

  • N.B. : Le montant de base des épreuves de rattrapage se monte à SFR 400.- à quoi peuvent s’ajouter les frais de déplacement, de logement, de subsistance et d'assurance des experts nommés.

 

17. MESURES EN CAS D’IMPRÉVUS 

 

Dans la mesure du possible, des dispositions sont prises à l’avance en cas d’événements imprévus. Notamment pour tout empêchement ou incapacité de travail des experts, de coupures de courant, de problèmes de température des locaux, etc. 

 

N.B. : ANDRAGOMED n’est pas tributaire des imprévus de dernière minute. Pour ce, nous répondrons aux besoins du moment en faisant appel à des dispositions d’urgence.

 

18. ABANDON AVANT LA DATE PREVUE DES EPREUVES

 

Les candidats peuvent annuler leur inscription jusqu’à 4 semaines avant le début des épreuves. Le retrait doit être communiqué par écrit au secrétariat d’ANDRAGOMED, mentionnant les justificatifs en lien avec la cause d’abandon.

 

Une annulation de l’inscription après la décision d’admission n’est possible que pour des raisons valables telles que :

 

  • La maternité 

  • Une maladie ou un accident (présentation du certificat médical) 

  • Le décès d’un proche

  • Une convocation imprévue au service militaire, au service de la protection civile ou au service civil.

 

19. TYPES D’EXAMEN

                        

  • Les examens sur tables / QCM : 

Il s’agit d’épreuves sur table pouvant contenir des Questions à Choix Multiples, des questions ouvertes, des textes à compléter, et autres…

  • Les épreuves Orales :            

Les examens oraux consistent en la soutenance d’un dossier de validation, d’un cas clinique, d’une autoévaluation, d’une justification liée à des décisions prises pour l’établissement d’une anamnèse ou d’un traitement spécifique. Ils sont effectués en présence de deux experts. 

  • Les dossiers de validation :

Il s’agit de dossiers répondant à des consignes de validation bien précises qui ont pour but de développer un sujet ou une thématique en rapport avec les contenus et les objectifs de formation du module ou des unités de formation (UF) concernés.

  • Les autoévaluations :

Il s’agit de relevés de notes personnelles en lien avec les appréciations, les ressentis, les constats et les critiques auxquels le candidat a été confronté tout au long de son module de formation. Les autoévaluations peuvent également être soutenues en tant qu’épreuves orales.

  • Les simulations : 

Il s’agit d’exercices de simulation en présence d’experts, où le candidat est soumis à un cas clinique fictif auquel il devra être en mesure de soutenir et de développer une méthodologie de traitement adaptée.

  • Les entretiens : 

Des entretiens individuels menés en cours de formation peuvent également faire office d’épreuves formatives. Ils permettent aux examinateurs d’évaluer à différentes reprise, le niveau d’acquisition des savoirs des étudiants.

  • Les épreuves sommatives :

Le terme sommatif qualifie les examens finaux qui peuvent consister en des épreuves orales ou écrites. Il s’agit d’évaluations de fin de module ou de cursus en vue de l’obtention d’une certification ou d’un diplôme.

  • Les épreuves formatives :

Il s’agit d’épreuves que le formateur peut proposer aux étudiants en cours de formation. Elles servent à jauger le niveau d’acquisition des participants. Elles peuvent être notées ou simplement servir d’examen en blanc. 

  • Les études de cas :

Les études de cas peuvent être demandés aux candidats tout au long de leur formation. Elles consistent en des suivis thérapeutiques pratiqués sur de vrais patients ou des cobayes fictifs. L’examen peut consister en l’évaluation de rapports détaillés des suivis thérapeutiques. Ces derniers répondent à des consignes de validation bien précises. 

  • Les exemples de cas tirés au sort :

Il s’agit d’exemples de cas présentés sur des fiches en format A5 ou A6, proposant différentes situations fictives. Le candidat tire au sort une des fiches avant son épreuve et après un temps limité de préparation (15 à 20 min.), il présente oralement les solutions, les types de prévention ou de traitement envisageables selon le cas. 

  • Les rapports d’observation d’une intervention thérapeutique

Il s’agit de rapports complets d’observation sur un patient, comprenant les anamnèses, les traitements et l’évolution d’une maladie. Ces rapports développent également les retours du patient suivi. Il est rédigé d’après l’une des observations des interventions thérapeutiques. Il a pour objectif de relever, développer, mettre la focale sur une situation fictive ou un cas réel qui a suscité à un moment donné, toute l’attention du stagiaire ou de l’étudiant. 

  • Les Journaux d’apprentissages ou journaux de bord

Un journal des apprentissages est un outil majeur, pour retenir de façon pratique, au quotidien, la confrontation avec le travail, sa propre confrontation avec la réalité du terrain et pour collecter de la « matière première » pour les entretiens de stage. Dans un journal des apprentissages (Nb de pages illimité), le stagiaire note constamment ses principales expériences, ses impressions, ses réflexions et ses incertitudes. Le journal des apprentissages répond à des critères clairs. Il est également essentiel à la rédaction de l’autoévaluation finale du candidat qui pourrait être elle-même soutenue en guise d’examen oral en présence du maître de stage ou d’experts. 

  • Les tests d’aptitudes ou « test à l’arrivée »

Il s’agit de tests auxquels sont soumis les futurs stagiaires provenant de filières de formation autres que celle d’ANDRAGOMED et qui désirent participer à nos stages pratiques en passant par une Validation des Acquis par Expérience (VAE). 

  • Les business plans :

Il s’agit de plans professionnels rédigés sous forme de projets détaillés dans le cadre d’une activité indépendante. 

 

 

20. NOTATIONS ET PONDÉRATIONS

 

  • Barème adapté au système vaudois de 1 à 6 

    Certaines épreuves ANDRAGOMED sont soumises au système de notation vaudois.

(Voir :  iBaremes.ch/vd)

 

  • Notation par pourcentage de réussite 

Il faut obtenir le 63% de réponses justes pour avoir la moyenne pour réussir les épreuves. Le calcul du pourcentage de réussite est déterminé par le système de notation vaudois.

(Voir :  iBaremes.ch/vd)

  • Les termes de validation sont : « RÉUSSI » et « ÉCHOUÉ ».

  • Les niveaux de pondérations 1/2/3

Une même question peut être également comptée à double ou à triple.  

 

21. LES CRITÈRES D’ÉVALUATION

 

Les critères d’évaluation répondent aux exigences fédérales et sont définis clairement dès la conception des programmes de formation.  

 

  • Les objectifs de formation sont listés dans tous les programmes remis à nos étudiants dès le début des cours. Les apprenants comme les formateurs sont tenus de s’y référer tout au long de la formation. Ils servent également d’indicateurs et de critères d’évaluation lors des épreuves. 

  • Les grilles critériées sont remises aux experts avant les épreuves. Elles répondent aux exigences fédérales et aux niveaux visés selon les cursus de formation.

  • Les attitudes et les postures professionnelles des futurs thérapeutes, sont évaluées d’après les exigences fédérales et sont enseignées tout au long de la formation par les formateurs.

  • Les niveaux de connaissance répondent à des exigences fédérales et sont pris en considération tout au long de la formation par les formateurs. 

  • Les niveaux de compétences ou d’aptitudes répondent à des exigences fédérales et sont pris en considération tout au long de la formation par les formateurs.

  • Le respect des modalités imposées pour la création d’un dossier de validation et pour toute autre forme d’examen, fait également partie des critères d’évaluation. Tout comme la clarté et la compréhension des travaux écrits, le respect du nombre de pages imposé, le respect du temps imparti, etc.

 

22. LA MÉTHODE IPRE

 

 

La méthode IPRE est appliquée lors d’examen pratiques et répond aux processus détaillés ci-dessous. Les candidats sont également évalués d’après l’application de cette procédure didactique. 

 

22.1 I - PROCESSUS D’INFORMATION 

 

 

Établissement de l’anamnèse (quantité) 

  • Description globale du processus d’anamnèse selon la discipline/les branches optionnelles de la discipline et présentation complète du cas 

  • Présentation des conditions-cadres et setting, prise de contact et état du patient au début de la thérapie 

Établissement de l’anamnèse (qualité) 

  • Le relevé d’informations pertinentes de la discipline du/de la thérapeute, p.ex. des questions concrètes, prise de renseignements ou examens ainsi que tout apport thérapeutique doivent être clairement mis en évidence 

Résultat de l’anamnèse, observations, investigations 

  • Description complète des processus relatifs au résultat de l’anamnèse, de toutes les observations (patient, situation) et des investigations effectuées 

Collecte d’informations médicales 

  • Relevé de la situation du patient sur le plan de la médecine traditionnelle 

Attribution, condition de suivi 

  • Rédaction d’une évaluation claire de ses propres attributions 

  • Description comment la condition de suivi a été saisie et réglée/convenue avec le patient 

Conditions de vie, ressources 

  • Représentation de la condition de vie et des ressources du patient, explication de leur pertinence pour le cas 

 

 

 

22.2 P - PROCESSUS DE PLANIFICATION 

 

 

Analyse, interprétation

L’analyse et l’interprétation des résultats de l’anamnèse et de l’information sont présentées selon les exigences de la discipline et doivent être issues des propres pensées (les citations de la littérature spécialisée pour appuyer la propre analyse doivent être utilisées avec modération). 

Évaluation de médecine alternative et diagnostic 

  • Évaluations cohérentes et compréhensibles de la situation actuelle et résultats du point de vue de la médecine alternative. 

  • Établissement d’un diagnostic de travail individuel de médecine alternative. Le diagnostic de travail et la justification de la thérapie sont cohérents.  

  • Explication des réflexions sur les diagnostics différentiels, éventuellement autres investigations. 

Évaluation médicale et diagnostic de travail 

  • Présentation d’une évaluation compréhensible et cohérente de la situation actuelle et des résultats du point de vue de la médecine traditionnelle. 

Objectifs et plan thérapeutiques 

  • Présentation des objectifs thérapeutiques et du plan thérapeutique en intégrant le patient. 

  • Présentation de la convention passée avec le patient. 

 

 

 

 

22.3 R - PROCESSUS DE REALISATION 

 

 

Concept de traitement selon les principes fondamentaux de la discipline 

  • Présentation correspondant au suivi de traitement de tous les moyens et méthodes thérapeutiques et stratégies de traitement appliqués selon les concepts et principes de la discipline (ordonnances médicales, pratiques manuelles ou autres approches thérapeutiques).  

Concept de traitement selon l’analyse et le suivi 

  • Présentation du suivi de traitement avec référence à la discipline et à l’analyse. 

Concept de traitement selon les objectifs thérapeutiques 

  • Présentation du suivi de traitement et de la mise en pratique cohérente par rapport aux objectifs thérapeutiques. 

Compétence professionnelle 

  • Mise en œuvre des mesures thérapeutiques décrites selon les compétences de la discipline et des branches optionnelles 

Gestion du cas 

  • Présentation de l’ensemble des consultations et suivi avec des processus thérapeutiques et de traitement de la médecine alternative compréhensibles. 

Suivi médical 

  • Description du suivi thérapeutique permanent et adaptations à la situation actuelle. 

       Garantie du suivi médical permanent et sécurité du patient

Ressources, compétences de santé 

  • Présenter comment les ressources ont été renforcées et comment les compétences de santé du patient ont été promues. 

  • Description des mesures permettant de promouvoir la santé, autres mesures et mesures complémentaires 

 

 

 

22.4 E - PROCESSUS D’ÉVALUATION 

 

 

Évaluation des actions conformes à la discipline, du suivi médical et de la promotion de la santé

  • Description des processus d’évaluation effectués, avec référence aux résultats obtenus, aux processus de pensée et de travail au cours du traitement 

 

 

 

23. LES NIVEAUX D’EXIGENCE

 

Tous les niveaux d’exigence (connaissances, aptitudes (capacités) et attitudes professionnelles) évalués durant les sessions d’examen, répondent aux normes fédérales (Ortra MA/TC/MM). 

Mots Clés référencement pour le site AndragoMed :

 

thérapeute, santé par le toucher, naturopathe, kinésiologie, kinésiologue, suisse, neuchatel, le locle, payerne, vaud, vd, ch vaudois, soin, soins holistique, thérapeute, réflexologie, pieds, mains, visage, naturo, naturel, massages, massage, bien-être, aller mieux, se sentir mieux, nutrition, santé, professeur, père, famille, santé globale, examens, rebouteux, curieux, nutrithérapeute, japonais, médical, médecine, médecine traditionnelle chinoise, médecine holistique, complémentaire, professionnel de la santé, asca, rme, aptn, assurance, remboursé, sons, couleurs, diapason, enfants, adultes, alimentation, naturelle, nature, polyglote, allemand, anglais, italien, français, consultation, passion, kinésuisse, bol tibétain, drainage, lymphatique, vodder, cabinet, thérapeutique, vaud, bouddha, rendez-vous, en ligne, vie, agrée, reconnaissances, diplômes, contact, cherche, recherche, sur, à, vers, sérieux, confiance, 

 

soin, soins, thérapeute, naturopathe, kinésiologue, tarifs, informations, massages, nutrition, santé, bien-être, réflexologie, dos, douleurs, malade, séance, maladie, assurance, complémentaire, remboursement, japonais, chine, médecine, tradition, guérir, soigner, soulager, patient, client, caisse-maladie, APTN, reconnaissance, fédérale, thérapies, thérapeutes, kinésiologue, naturopathe, RME, Kinésuisse, assai, associations, naturelle, nature, médecine douce, médecins complémentaires, lausanne, suisse, adn, arn, génétique, holistique, vie, vivre, joie, bonheur, thérapeute suisse, pas loin, pas cher, soigner, soignant, guérir, aller mieux, dépression, burnout, solution, femme, homme, enfant, permaculture, nature, naturel, naturelle, cours, formation, apprendre, a, la, carte, professionnel, professionnelle, pro, lac, france, francais, andragomed, centre, de, formation, vivant, jardin, jardiner, bio, biodynamisme, vitrines, saisons, ete, printemps, hiver, automne, marché, sauge, romarin, feuilles, arbres, planter, plantation, accréditation, oda-mm, oda-tc, oda-ma, ortra, ortra-tc, ortra-ma, diplome, diplome federal, fédéral, formation complète, à la carte, nouveau, alternatif, complémentaire, massage médical, exigences, diplômé, certificat, certificat de branche, diplômant, réussite, cours, reconnu, membre, homéopathie, phyto, phytothérapie, caisse maladie, caisses maladies, m1, m2, m3, m4, m5, m6, m7, Organe, reconnaissance, fédéral, les formations de la Médecine Alternative, alternative, complémentaire, client, clients, patient, cursus, certification, vent, soleil, terre, éléments, mtc, lumière, feu, eau, colère, amour, passion, élèves, écologie, préservation du vivant, huiles essentielles, lavande, tea tree, shiatsu, yoga, école, payerne, étude, études, étudier, avenir, futur, future, bio diversité, conférences, 

MANUEL SYSTÈME DE MANAGEMENT DE QUALITÉ (SMQ) 

 

TABLE DES MATIÈRES

 

1. SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ

2. LES LABELS DE QUALITÉ

3. LE SUIVI PÉDAGOGIQUE

  • 3.1 LE LIVRET D’ACCUEIL DES FORMATEURS 

  • 3.2 LES VISITES DE CLASSE / LA CO-ÉVALUATION 

  • 3.3 LES FORMATIONS CONTINUES

4. LES MÉTODES DE PILOTAGE

  • 4.1 LA ROUE DE DEMING / PDCA

  • 4.2 LE TABLEAU DE GANTT

  • 4.3 TABLEAU HEBDOMADAIRE DE LA LISTE DES TÂCHES

  • 4.4 LA MÉTHODE SIX SIGMA / DMAIC (Extrait de Wikipédia)

  • 4.5 LE PROCESSUS IPRE

5. LES SÉANCES PROFESSIONNELLES / BRAINSTORMING 

  • 5.1 SÉANCE HEBDOMADAIRE DU COMITÉ DE DIRECTION

  • 5.2 SÉANCES PÉRIODIQUES DE LA COMMISSION PÉDAGOGIQUE

  • 5.3 SÉANCES ANNUELLES DES FORMATEURS

  • 5.4 SÉANCES COMMUNICATION / MARKETING

6.  ANALYSE COMPARATIVE

  • 6.1 LE BENCHMARKING 

7. LES STATISTIQUES

  • 7.1 LES HYSTOGRAMMES

  • 7.2 LES FROMAGES 

8. NOS POLITIQUES INSTITUTIONNELLES

  • 8.1 POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE

  • 8.2 POLITIQUE SANTÉ / HYGIÈNE / SÉCURITÉ

  • 8.3 POLITIQUE DE FORMATION

9. LA MÉTHODE D’ANALYSE DE GROUPE / CAUSES / DÉFAUTS

  • 9.1 LA MAG

  • 9.2 LE QQOQCCP

10. RÉSOLUTION DE PROBLÈMES

  • 10.1 LA MATRICE DE COMPATIBILITÉ / LES 8 DO

11. AUTRES VECTEURS DE QUALITÉ CHEZ ANDRAGOMED

12. SITE INTERNET

13. CHARTE INSTITUTIONNELLE

14. LES CONDITIONS D’ADMISSIONS ET D’INSCRIPTION

 

MANUEL SMQ 

SYSTÈME DE MANAGEMENT DE QUALITÉ

 

1. SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ

 

Notre centre de formation AndragoMed accorde une très grande importance au suivi et au système du management global de la qualité. Nous sommes conscients que la pérennisation d’une institution comme la nôtre, qui se veut andragogique de surcroît, dépend essentiellement de la mise en œuvre des différents outils de contrôle et d’analyse cités ci-dessous. Les organismes et les labels de qualité auxquels nous sommes agréés (EDUQUA, ORTRA MA/TC/MM, APTN, ASCA), requièrent eux aussi un respect et une application constante de leurs normes et exigences de qualité. En dispensant des formations dans le domaine de la santé, AndragoMed est également soumise aux dispositions éthique et déontologiques médicales. Nos comités responsables tels que la commission de direction, la commission pédagogique et les centres de gouvernances, contribuent régulièrement au maintien de notre niveau de qualité, et ce, en analysant, en contrôlant et en appliquant les différents processus suivants : 

 

2. LES LABELS DE QUALITÉ

 

 

Le label EduQua existe depuis 2000 et a été spécialement conçu pour les prestataires de formation continue. EduQua offre aux institutions certifiées des avantages sur le marché. En effet, cette certification se répercute de manière positive sur la gestion de la qualité des écoles. Pour ce, il en découle une meilleure image et un intérêt croissant de la clientèle.

 

 

L'APTN a été créé en 1965 sous l'impulsion de thérapeutes croyant aux vertus de la médecine complémentaire, enregistrée au Registre du commerce depuis le 8 avril 1976, l'association est à but non lucrative. L'APTN est la plus grande et la plus active association professionnelle romande de praticiens en Thérapie Complémentaire (TC) et en Médecine Alternative (MA). Elle défend les intérêts des thérapeutes et elle est active dans les démarches des diplômes Fédéraux en thérapie complémentaire (TC) et en médecine alternative. (MA)  

 

 

Constituée le 21 avril 1991 par des spécialistes en assurance-maladie et des thérapeutes, la Fondation ASCA, fondation suisse pour les médecines complémentaires est un organisme neutre, indépendant et sans but lucratif qui est assujetti à la surveillance de la confédération (DFI). Elle encourage une déontologie professionnelle en tenant compte de l’approche de chaque thérapeute. Elle bénéficie de près de 25 ans d’expérience au service des naturopathes, praticiens de santé, assureurs et patients.

 

 

 

  • 2.4 RME ou le REGISTRE DE MÉDECINES EMPIRIQUES

    (Extrait du site www.rme.ch)

 

Le RME a développé un label de qualité pour les thérapeutes exerçant la médecine empirique. Ce label se base sur un bon nombre de critères de qualité, notamment les Conditions d'Enregistrement auprès de leurs bureaux. Ces Conditions d'Enregistrement comprennent, la formation du thérapeute, son expérience pratique, sa réputation ou sa formation continue et qualifiante régulière. Le RME vérifie ces critères de qualité chez chaque thérapeute souhaitant se faire enregistrer au RME. Un thérapeute reçoit le label de qualité RME, à condition de justifier qu'il remplit le Règlement RME applicable au moment de sa demande d'enregistrement. Le label de qualité RME représente ainsi un haut standard des thérapies, qui est considéré par de nombreux assureurs suisses comme étant une condition préalable pour le remboursement des prestations en médecine empirique, dans le cadre d'une assurance complémentaire privée.

 

 

Une qualification professionnelle reconnue au plan fédéral pour la médecine alternative non médicale - voici l'objectif majeur de l'Organisation du monde du travail de la médecine alternative suisse OrTra MA qui a été atteint en avril 2015. Cette réglementation de la profession constitue un important jalon dans le système de santé suisse. Au plan européen, une certification reconnue joue un rôle pilote et agit comme ancrage de la médecine alternative dans la société ! Fondée en 2008, l'OrTra MA est une alliance d'associations professionnelles et scolaires, ainsi que d'autres organisation de médecine alternative. Que ces organisations qui représentent divers intérêts et diverses disciplines – médecine ayurvédique, homéopathie, médecine traditionnelle chinoise, et naturopathie traditionnelle européenne – travaillent dorénavant ensemble de façon contraignante et méthodique, représente un grand succès. Ceci permet ainsi de défendre au plan national les intérêts des membres lors de la conception et de la mise en œuvre de la formation professionnelle.

 

En September 2015, le Secrétariat d'État à la formation, à la recherche et à l'innovation SEFRI a approuvé le règlement concernant l'Examen Professionnel Supérieur (EPS) pour les Thérapeutes Complémentaires. Depuis le 09.09.2015, les praticiens d'une méthode de Thérapie Complémentaire peuvent obtenir un diplôme fédéral par l'Examen Professionnel Supérieur pour Thérapeutes Complémentaires. Les formations accréditées par l’OrTra TC, les méthodes de Thérapie Complémentaire, conduisent à l'obtention du Certificat de Branche OrTra TC. Cet achèvement sectoriel est l'une des conditions d'admission à l'Examen Professionnel Supérieur. Les praticiens expérimentés d'une méthode de 

 

la Thérapie Complémentaire reconnue peuvent obtenir le Certificat de Branche OrTra TC par une procédure d’équivalence. Dans les documents, Base de la thérapie complémentaire et profil professionnel des thérapeutes complémentaires avec diplôme fédéral, la profession et le profil de compétence des thérapeutes complémentaires sont définis.

 

 

    L’Association Suisse des Masseurs Médicaux (vdms-asmm) a été fondée le 19     octobre 1976. Depuis, elle s’engage activement à la défense des intérêts de ses     membres. Par notre travail, nous contribuons à maintenir attrayante et prestigieuse     la profession du masseur médical. En effet, nous offrons un vaste programme et     d’un niveau élevé de formation continue. Comme association, organisme à but non     lucratif, nous fournissons de multiples services pour nos membres. Grâce à une     gestion financière saine et une structure organisationnelle efficace, nous pouvons     nous permettre de garantir continuité et préserver notre indépendance.     L’organisation de l’association se base sur les décrets des associations suisses. Le     siège et le secrétariat se trouvent à Aarau.

 

 

Le Secrétariat d'État à la formation, à la recherche et à l'innovation SEFRI dans le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche DEFR est le centre de compétences de la Confédération pour les questions de portée nationale ou internationale relevant de la politique de formation, de recherche et d'innovation. Le SEFRI est dirigé par le Secrétaire d’État M. Mauro Dell’Ambrogio, compte env. 280 collaborateurs et collaboratrices et dispose d'un budget annuel de l'ordre de 4 milliards de francs.

 

 

3. LE SUIVI PÉDAGOGIQUE

 

  • 3.1 LE LIVRET D’ACCUEIL DES FORMATEURS 

 

Il s’agit d’un document qui s’adresse aux formateurs et qui sert de canevas ou de guide. Nos intervenants peuvent s’y référer pour répondre à la plupart des questions d’ordre pédagogiques, institutionnelles, organisationnelles, et autres. Ce dernier est régulièrement mis à jour et adaptés selon les nouvelles dispositions ou besoins des collaborateurs. Il est remis à l’engagement de tout nouveau formateur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • 3.2 LES VISITES DE CLASSE / LA CO-ÉVALUATION 

 

Afin de répondre aux normes du label EduQua, nous sommes tenus d’effectuer périodiquement des visites de classe. Pour ce, notre responsable pédagogique fait appel à la méthode de Co-évaluation qui consiste, après l’observation d’un cours spécifique, à convoquer l’intervenant supervisé afin de comparer des critères d’évaluation prédéfinis.

 

  • 3.3 LES FORMATIONS CONTINUES

 

    Les organismes de qualité auxquels nous sommes accrédités, exigent que     l’ensemble des collaborateurs d’AndragoMed agrémente leurs compétences     professionnelles, en suivant au moins une formation continue (en cours     d’emploi) par année.

 

4. LES MÉTODES DE PILOTAGE

 

  • 4.1 LA ROUE DE DEMING / PDCA

 

 

 

 

Bien que cette méthode ait été́ lancée en 1925 aux USA par les qualiticiens JURAN et SHEWART de la société́ Bell Telephon, un grand nombre d’entreprises et de centres de formation font toujours appel à elle. AndragoMed utilise les 4 étapes de la roue de Deming ou PDCA (Plan - Do - Check - Act : concevoir, mettre en œuvre, contrôler, réagir) en vue de garantir une performance entrepreneuriale de qualité. 

 

 

 

    • LE TABLEAU DE GANTT

 

 

TABLEAU DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ ANDRAGOMED

 

COMMUNICATION / MARKETING

Sem. 1

Sem. 2

Sem. 3

Sem. 4

Sem. 5

Sem. 6

Sem. 7

Sem. 8

 

NEWSLETTER

 

 

 

 

 

 

 

 

Tâche 1

Conceptualisation

 

 

 

 

 

 

 

 

Tâche 2

Rédaction

 

 

 

 

 

 

 

 

Tâche 3

Création / Image

 

 

 

 

 

 

 

 

Tâche 4

Relecture /corrections

 

 

 

 

 

 

 

 

Tâche 5

Mise en page

 

 

 

 

 

 

 

 

Tâche 6

Impression

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SITE INTERNET

Lun. le …

Mar. le …

Mer. le …

Jeu. le …

Ven. le …

Lun. le …

Mar. le …

Mer. le …

 

BASES DE DONNÉES

 

 

 

 

 

 

 

 

Tâche 1

Planification

 

 

 

 

 

 

 

 

Tâche 2

Contrôle général

 

 

 

 

 

 

 

 

Tâche 3

Réorganisation

 

 

 

 

 

 

 

 

Tâche 4

Traitement des données

 

 

 

 

 

 

 

 

Tâche 5

Validation des résultats

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ÉPREUVES MODULE M2

Sem. 1

Sem. 2

Sem. 3

Sem. 4

Sem. 5

Sem. 6

Sem. 7

Sem. 8

ORAL DE NUTRITHÉRAPIE

 

 

 

 

 

 

 

 

Tâche 1

Appel à candidature

 

 

 

 

 

 

 

 

Tâche 2

Inscriptions

 

 

 

 

 

 

 

 

Tâche 3

Règlement d'examen

 

 

 

 

 

 

 

 

Tâche 4

Nomination experts

 

 

 

 

 

 

 

 

Tâche 5

Critères d'évaluation

 

 

 

 

 

 

 

 

Tâche 6

Com. matériel / Réservation salles

 

 

 

 

 

 

 

 

Tâche 7

Résultats de examens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • 4.2 TABLEAU DE GANTT

    

    Le tableau de Gantt ci-dessus fait également partie des outils auquel notre école     fait appel de temps à autres pour garantir le suivi des priorités structurelles,     institutionnelles, éducationnelles, etc. Il nous sert d’échéancier et nous permet     de garder une vision claire sur les opérations en cours. 

 

  • 4.3 TABLEAU HEBDOMADAIRE DE LA LISTE DES TÂCHES

    

    Le tableau hebdomadaire de la liste des tâches ci-dessus est un outil qui nous     sert à     recueillir, lors de nos séances plénières, toutes les informations, les     urgences et les travaux en cours aussi bien d’ordre structurels, institutionnels     et pédagogiques. Tout comme le tableau de Gantt, il nous sert de garant quant     au suivi opérationnel, donc qualitatif par la même occasion. Il est remis à jour     d’une semaine à l’autre, enregistré sur notre base informatique et l’on peut y     revenir périodiquement si nécessaire.

 

  • 4.4 LA MÉTHODE SIX SIGMA / DMAIC (Extrait de Wikipédia)

 

AndragoMed aimerait pouvoir utiliser cet outil de pilotage. À ce jour, nous sommes encore en phase de concertation en vue d’acquérir prochainement ce logiciel d’analyse. Cette méthode qui nous vient des USA est un outil de management qui vise l'amélioration permanente de la qualité́. Six Sigma repose sur les notions client, processus et mesure et s'appuie en particulier sur :

 

  1. Les attentes mesurables du client (CTQ - Critical To Quality)

  2. Des mesures fiables mesurant la performance du processus métier de l'entreprise par rapport à ces attentes 

  3. Des outils statistiques pour analyser les causes sources influant sur la performance 

  4. Des solutions attaquant ces causes sources 

  5. Des outils pour contrôler que les solutions ont bien l'impact escompté sur la performance

 

    Principe DMAIC

 

 

La méthode se base ainsi sur cinq étapes qui se contractent dans l’acronyme « DMAIC » : Define, Measure, Analyse, Improve, Control soit « Définir, mesurer, analyser, améliorer, maîtriser »1. Chaque étape possède des outils différents qui sont regroupés dans une démarche cohérente. Typiquement, la gamme d'outils utilisés dans chacune des phases est (cette liste n'est pas exhaustive) :

 

  • 1. Définir : définir le projet, le processus à améliorer, identifier les gains opérationnels et financiers, comprendre les attentes des clients (voix du client) et les CTQ appelés aussi Yi, cartographier le processus (SIPOC) (Supplier Input Process Output Customer), identifier les facteurs influents du processus (appelés Xi)

  • 2. Mesurer : mettre sous monitoring le processus pour mesurer simultanément les Yi et XI, diagrammes d’Ishikawa après s'être assuré de la capabilité des processus de mesure (R&R, kappa)

  • 3. Analyser : réaliser une analyse de données pour identifier les facteurs Xi les plus influents sur les Yi (réponses) cartographie détaillée des processus (par exemple, analyse de la valeur ajoutée), tests d'hypothèses (ANOVA, X2, tests de variances…), plans d’expérience… 

  • 4. Améliorer : trouver des actions d'améliorations relativement aux Xi les plus influentes en utilisant des outils tels que plans d'expérience, AMDEC, poka yoke… 

  • 5. Maîtriser : mettre en place des outils de pilotage du processus tels que MSP…  

 

Les objectifs pour l'entreprise sont de se doter d'actions mesurables et efficaces, de satisfaire ses clients, d'impliquer les équipes et bien souvent d'améliorer son image. Lorsqu'un processus ne peut être amélioré alors qu'il ne répond plus aux attentes du client, Six Sigma se décline aussi en méthodes de création de nouveaux processus ou de nouveaux produits sous le nom de DFSS (Design For Six Sigma). Cette autre méthode se décompose aussi en 5 étapes qui se contractent en DMADV pour « définir, mesurer, analyser, développer (design en anglais) et vérifier ».

 

 

  • 4.5 LE PROCESSUS IPRE

 

Il s’agit d’une méthode qui permet de structurer dans un ordre donné, la plupart des actions entreprises par un thérapeute ou un apprenant qui effectue un suivi de traitement au courant d’un stage pratique par exemple. Cette méthode permet également aux futurs naturopathes professionnels d’œuvrer dans un cadre clair et efficace. Nous conseillons vivement à tous nos étudiants d’appliquer et de maitriser ce Modus Operandi dès le début de leur formation, et ce, afin d’y faire appel naturellement à chaque fois que le contexte le demande.    

 

5. LES SÉANCES PROFESSIONNELLES / BRAINSTORMING 

 

  • 5.1 SÉANCE HEBDOMADAIRE DU COMITÉ DE DIRECTION

 

Tous les mardis matin, notre comité de direction qui comprend le pôle administratif, le pôle de la technique et le pôle pédagogique, se retrouve en séance dont la durée dépend des urgences à traiter. Pour la résolution des problématiques en cours, le responsable qui préside se base d’après les taches et l’échéancier fixés la semaine précédente sur le tableau des tâches hebdomadaires susmentionné.  

 

  • 5.2 SÉANCES PÉRIODIQUES DE LA COMMISSION PÉDAGOGIQUE

 

La commission pédagogique, présidée par notre coordinateur de formation, se réunit à différentes occasions, et ce, en fonction des taches planifiées au préalable par le tableau de Gantt ou selon les urgences.  Elle est garante de la mise en place du système d’évaluation, des contenus et des objectifs de formation, des supports de cours, du recrutement des nouveaux intervenants, de la conception de nouvelles formations, de procédures, de réglementations, etc. 

 

  • 5.3 SÉANCES ANNUELLES DES FORMATEURS

 

Une fois par an, l’ensemble de nos formateurs est convié à une séance qui a pour but de transmettre les dernières informations d’ordre institutionnelles et andragogiques. Lors de ces séances, le coordinateur qui préside porte la focale sur l’importance d’une coordination pertinente, efficiente et efficace. En effet, il est indispensable que nos formateurs prennent connaissance des matières enseignées par leurs autres collègues et ce afin que l’entier des disciplines dispensées s’articule autour d’un même tronc commun. 

 

  • 5.4 SÉANCES COMMUNICATION / MARKETING

 

Nos responsables des pôles communication et marketing, se réunissent mensuellement afin de concevoir de nouvelles affiches, l’actualisation du design des logos, des newsletters, le graphisme de notre site internet et autres. AndragoMed accorde également une grande importance à l’aspect esthétique et à l’identité de son entreprise.  

 

 

6.  ANALYSE COMPARATIVE

 

  • 6.1 LE BENCHMARKING 

 

Le benchmarking (en français : étalonnage ou analyse comparative ou parangonnage) est une technique de marketing ou de gestion de qualité qui consiste à étudier et analyser les techniques de gestion, les modes d'organisation des autres entreprises afin de s'en inspirer et d'en retirer le meilleur. C'est un processus continu de recherche, d'analyse comparative, d'adaptation et d'implantation des meilleures pratiques pour améliorer la performance des processus dans une organisation. Un benchmark est un indicateur chiffré de performance dans un domaine donné (qualité́, productivité́, rapidité́ et délais, etc.) tiré de l'observation des résultats de l'entreprise qui a réussi le mieux dans ce domaine. Cet indicateur peut servir à définir les objectifs de l'entreprise qui cherche à rivaliser avec elle. Le principe est très simple, mais son application peut se révéler difficile dans certains cas. 

 

AndragoMed procède régulièrement à des analyses comparatives d’après des données concurrentielles recueillies sur internet. En effet, il est primordial qu’une institution comme la nôtre porte un regard attentif sur ce que font les écoles concurrentes. Il s’agit d’une curiosité bénéfique qui nous permet de rester à la pointe en répondant aux dernières nouveautés et aux besoins du marché actuels. 

 

 

7. LES STATISTIQUES

 

  • 7.1 LES HYSTOGRAMMES

 

Notre base de données fait l’objet de différents types d’analyses tels que : le chiffre d’affaire, le nombre d’inscrit, le recueil des données tirées d’après les questionnaires de satisfaction et autres… 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • 7.2 LES FROMAGES (autre outil d’analyse)

 

 

 

 

8. NOS POLITIQUES INSTITUTIONNELLES

 

  • 8.1 POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE

 

L’environnement, l’écologie, les produits biologiques, les énergies renouvelables et le gaspillage, sont des thématiques auxquelles AndragoMed ne reste pas insensible. De par notre domaine d’activité, notre philosophie et nos valeurs nous sommes tenus en tant qu’institut de formation de promouvoir, prévenir, motiver, mobiliser et de mettre tout en œuvre afin de répondre aux nouvelles normes environnementales. 

 

  • 8.2 POLITIQUE SANTÉ / HYGIÈNE / SÉCURITÉ

 

La santé, l’hygiène et la sécurité vont de pair avec notre secteur professionnel. Nous effectuons des contrôles très régulièrement afin de mettre à disposition de tous nos apprenants, des salles et des locaux propres et en conformité avec les normes fédérales et cantonales. 

 

  • 8.3 POLITIQUE DE FORMATION

 

AndragoMed fait de la politique de l’éducation de l’adulte un light motive permanent. L’institution toute entière fonde sa structure sur des normes de qualité andragogiques et d’après les dernières recherches scientifiques. Nos différents pôles responsables accordent une attention particulière à l’accomplissement, à la réalisation et à la conception de nouveaux moyens afin de répondre au mieux aux exigences inhérentes aux sciences de l’éducation des adultes. À savoir également que toutes décisions prises en matière d’éducation, et ce, aussi bien celles d’ordre fédéral, cantonal et communal sont mobilisées suite à des votations et sont influencées par les politiques en places. AndragoMed, de par les objectifs qu’elle s’est fixée d’atteindre en lien avec les accréditations de formations à reconnaissances étatiques, se voit impliquée directement ou indirectement avec des organes tels que les Ortras, le SEFRI, le département de l’instruction publique et autres qui opèrent essentiellement sous l’égide de nos entités politiques.  

 

9. LA MÉTHODE D’ANALYSE DE GROUPE / CAUSES / DÉFAUTS

 

  • 9.1 LA MAG

 

La méthode d’analyse en groupe est une méthode de recherche en sciences sociales, de recherche-action et d’intervention qui présente la particularité́ d’impliquer directement des acteurs concernés dans la production même de l’analyse, du début jusqu’à son terme. Concrètement, des groupes d’une douzaine de personnes analysent collectivement des situations et expériences sociales relatées par les participants eux-mêmes, selon un dispositif méthodologique précis et rigoureux piloté par des chercheurs. Elle est utilisée depuis plusieurs années et connait un succès croissant dans des recherches aussi bien en science politique, en criminologie, en sociologie et anthropologie qu’en études en développement. 

 

  • 9.2 LE QQOQCCP

 

    Méthode très efficace pour cerner le plus complètement possible un problème,     une cause, une situation donnée. Elle est aussi très utile dans le travail de     rédaction des procédures. Son nom vient des questions auxquelles on doit     répondre : 

 

  • Quoi :         De quoi s'agit-il ? (Objet, opération, nature...)

  • Qui :         Qui est concerné́ ? (Exécutants, qualification)

  • Où :         Où cela se produit-il ?

  • Quand :     Quand cela survient-il ? (Durée, fréquence...)

  • Comment :     Comment procède-t-on ? (Matériel, matières, méthode...) 

  • Combien :     Combien de fois cela se produit-il ? 

  • Pourquoi :     Pourquoi cela se passe-t-il ainsi ?

 

10. RÉSOLUTION DE PROBLÈMES

 

  • 10.1 LA MATRICE DE COMPATIBILITÉ / LES 8 DO

 

La résolution complète et efficace des anomalies et non-conformités nécessite l'utilisation d'une méthode qui permet de ne pas passer à coté́ de certaines étapes clés. La méthode est nommée « 8D, ou « 8 DO » ou encore « 8 Disciplines » car elle comporte huit étapes. C'est une méthode curative (le problème est là !) qui est orientée vers le travail en équipe pour résoudre les problèmes de manière structurée. Les 8 étapes sont les suivantes :

 

  • 1D : Constitution d'un groupe d'action corrective et nomination de           l'animateur

  • 2D : Définition du problème à traiter

  • 3D : Mise en place des mesures de sauvegarde et/ou des actions curatives

  • 4D : Recherche des causes du problème

  • 5D : Sélection des actions correctives

  • 6D : Mise en place des actions correctives retenues

  • 7D : Actions préventives

  • 8D : Mesure de l'efficacité́ des actions engagées, reconnaissance du travail de l'équipe, clôture u dossier. 

 

11. AUTRES VECTEURS DE QUALITÉ CHEZ ANDRAGOMED

 

  • Documents promotionnels des offres de formation de qualité / Qualité du design des affiches   

  • Conférences / Événementiels 

  • Accueil du public par un professionnel 4 jours sur 5 même sans rendez-vous 

  • Maîtrise des produits informatiques

  • Un entretien obligatoire avant toute nouvelle inscription 

  • Des formateurs expérimentés

 

12. SITE INTERNET

 

Notre site internet est également un outil fondamental qui permet une transparence sur notre institution. Ce dernier est régulièrement mis à jour et fait l’objet d’une grande attention de la part de toute notre équipe AndragoMed. En effet, de par la transparence des informations, il est indirectement garant de notre système d’assurance qualité. Les labels déjà présentés plus haut dans ce document, requièrent une mise en adéquation avec leurs exigences, quant à l’entier de notre dispositif informatique. C’est pourquoi, une revisite complète de notre site est déjà à l’étude depuis 2016 et sera finalisée au courant de 2018. 

 

13. CHARTE INSTITUTIONNELLE

 

Une charte de l’institution rédigées d’après nos valeurs, notre philosophie et nos exigences en matière du respect d’autrui est régulièrement mise à jour et est accessible à tout le monde sur notre site internet.

 

14. LES CONDITIONS D’ADMISSIONS ET D’INSCRIPTION

 

Il s’agit d’un document rédigé et validé juridiquement afin de présenter l’ensemble des conditions et clauses inhérentes à l’admission et aux inscriptions à nos différents cursus professionnels.